Vaudreuil-Soulanges s’unit pour prévenir le suicide

Des actions de concertation qui rapportent

Plusieurs intervenants du milieu de la santé se sont réunis au poste de la Sûreté du Québec de Vaudreuil-Soulanges Est, le 4 février, afin de dévoiler les résultats d’un partenariat visant à mieux prévenir les suicides.

Les membres du comité de travail du Réseau local de services en prévention du suicide ont présenté leurs réalisations le 4 février dernier.   © Guillaume de Chantal
Les membres du comité de travail du Réseau local de services en prévention du suicide ont présenté leurs réalisations le 4 février dernier.
© Guillaume de Chantal

En cette Semaine nationale de prévention du suicide, le comité de travail du Réseau local de services en prévention du suicide a présenté ses principales réalisations. Cette rencontre résulte d’un projet lancé il y a trois ans par le CSSS de Vaudreuil-Soulanges.

« En 2011, le CSSS conviait les partenaires du Réseau local à faire une réflexion sur l’état de la problématique du suicide dans la MRC. Plusieurs constats ont été faits, et nous avons décidé de maximiser la concertation et la collaboration afin de mieux prévenir le suicide », explique Marie Boissonnault, conseillère cadre du Réseau psychosocial adulte du CSSS.

Le comité créé en 2012 a ainsi permis de rassembler plusieurs acteurs importants de la prévention du suicide : Le Tournant, le Centre des Belles-Rives, le CSSS de Vaudreuil-Soulanges, la Commission scolaire Lester-B. Pearson, la Sûreté du Québec et l’organisme Via l’anse.

Ces acteurs susceptibles d’intervenir auprès d’une personne suicidaire se sont penchés au cours des derniers mois sur différentes pistes d’amélioration. Ils ont notamment reçu une formation élaborée à partir d’un guide de l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS).

« Ces formations ont permis d’améliorer nos connaissances en la matière et de mieux estimer le niveau de dangerosité d’une personne envers elle-même », indique Marie Boissonnault.

Les professionnels de la santé se sont d’ailleurs dotés d’une grille de couleur permettant d’estimer l’état d’une personne qui présente un comportement suicidaire. Cet outil semblait fort apprécié des intervenants présents à la conférence.

Pour le directeur général du centre de crise Le Tournant, Philippe Lelièvre, ce nouvel outil lui permet de mieux communiquer avec les acteurs du milieu. « La grille nous permet de parler le même langage. Nous pouvons expliquer de manière plus précise l’état dans lequel se trouve la personne et quelles actions nous devons poser pour l’aider », explique-t-il.

Le Tournant est une ressource de premier plan en matière de prévention du suicide. En plus d’héberger des personnes en situation de crise, il offre à la population un service d’aide téléphonique à toute heure du jour ou de la nuit, sept jours par semaine.

« Nous invitons les gens dans le besoin à composer le 1 866 APPELLE, poursuit Philippe Lelièvre. Nous pouvons les aider et les rediriger vers les bonnes ressources. Notre centre d’hébergement situé à Valleyfield permet aux personnes en crise émotionnelle, psychosociale ou autre de prendre du recul. Nous leur assurons également un suivi de crise. »

Plusieurs autres ressources sont en place dans la région pour prévenir le suicide et accompagner les personnes dans le besoin. C’est pourquoi le comité de travail du Réseau local de services en prévention du suicide a clarifié le rôle de chaque partenaire. Ainsi, chacun connaît l’étendue de son mandat et sait vers qui diriger le patient.         Le CSSS soutient que le réseau présente désormais des services plus accessibles et mieux dirigés entre eux.

Un travail collectif

La prévention du suicide ne dépend pas uniquement des professionnels de la santé. Au contraire. Les proches de personnes aux prises avec des difficultés personnelles jouent un rôle prépondérant.

Afin de mieux outiller la population en général à intervenir auprès d’un proche suicidaire, l’AQPS a mis sur pied la formation Agir en sentinelle pour la prévention suicide. La MRC de Vaudreuil-Soulanges compte 98 sentinelles sur son territoire. Le CSSS de Vaudreuil-Soulanges est d’ailleurs en période de recrutement.

Myriam Tessier, organisatrice communautaire au CSSS, invite tous les organismes, entreprises et citoyens désireux de devenir sentinelles à se manifester dès maintenant. « N’hésitez pas à communiquer avec nous. Il me fera plaisir de venir vous présenter le programme de sentinelle. »

Ce programme s’adresse aux adultes qui désirent agir volontairement comme relais entre les personnes suicidaires et les ressources d’aide. Une formation de sept heures permet aux sentinelles de se familiariser avec leur rôle et leurs limites, les signes précurseurs du suicide, les questions à poser, les informations à transmettre et la façon d’encourager une personne à demander de l’aide.

« Devenir sentinelle, c’est être près des gens. Les personnes en difficulté émotionnelle peuvent être gênées d’aller vers les services professionnels. Il est parfois plus facile de se confier à un proche. Je crois beaucoup à la formation des sentinelles : elle permet d’agir pleinement comme relais et de sauver des vies », soutient Myriam Tessier.

Pour devenir sentinelle, il suffit de composer le 450 455-0507, poste 329.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Calendrier des Fêtes
25 et 26 décembre
27 et 29 décembre
27 et 29 décembre
Fermé
Fermé
Horaire régulier
Voir l'horaire complet
PUBLICITÉ