Vaudreuil-Soulanges : Porte d’entrée continentale

Le plan d’action annoncé par Philippe Couillard compte sur l’emplacement de choix de Vaudreuil-Soulanges dans le corridor de commerce du Nord-Est américain.
Le plan d’action annoncé par Philippe Couillard compte sur l’emplacement de choix de Vaudreuil-Soulanges dans le corridor de commerce du Nord-Est américain.

Pôle logistique – Après les promesses électorales et une annonce remise en raison du décès de Jacques Parizeau, le gouvernement du Québec lance sa Stratégie maritime. La mise en place d’un Pôle logistique dans Vaudreuil-Soulanges en est une composante.

De façon globale, la Stratégie maritime, cogitée depuis trois ans par les membres du gouvernement Couillard, vise à mettre à profit le fleuve Saint-Laurent pour stimuler une croissance durable de l’économie maritime québécoise et encourager la création d’emplois stimulants dans toutes les régions du Québec. Selon Jean D’Amour, ministre responsable de la stratégie maritime, ce plan entraînera la création de 30 000 emplois d’ici 2030.

Ce développement mise, entre autres, sur la composition de pôles logistiques (un dans Vaudreuil-Soulanges et un deuxième dans la région de Contrecoeur).

Pôle logistique en bref :

Un pôle logistique est un parc intermodal multimodal où l’on regroupe des entreprises et des centres de distribution qui réalisent des activités logistiques permettant aux marchandises de transiter de manière efficiente autant sur le marché national que sur le marché international.

Aux dires du premier ministre Philippe Couillard, cette planification a pour but d’établir Vaudreuil-Soulanges comme la porte internationale de l’est de l’Amérique du Nord en matière de marchandises en transit et d’insérer le Québec davantage dans la chaîne logistique des grands marchés du Nord-Est américain.

Plus précisément, le gouvernement vise particulièrement l’implantation de centres de distribution à valeur ajoutée d’entreprises de calibre international. Le gouvernement a espoir que les pôles logistiques créeront, d’ici 2030, 11 000 emplois.

Les détails

La Stratégie maritime prévoit le développement de Vaudreuil-Soulanges pour l’ouvrir et la rendre plus compétitive dans des marchés spécifiques. Le gouvernement Couillard a ainsi annoncé des investissements de 400 millions de dollars sur cinq ans pour ses deux pôles logistiques. 300 millions seront réservés à la prise de participation dans les projets des pôles. L’autre tranche de 100 millions sera consacrée aux besoins en infrastructures publiques liés aux projets de logistique.

Pour l’heure, l’emplacement final de l’établissement du pôle logistique de Vaudreuil-Soulanges n’est pas connu; des études sont présentement en cours pour faire le choix. Or, les terrains à proximité du Canadien Pacifique aux Cèdres ont été soulevés comme une possibilité pour accueillir les installations. Rien n’a été confirmé quant aux besoins de dézonage. Les précisions devraient être données d’ici l’automne.

La députée de Soulanges, Lucie Charlebois, invite la population, d’ici la livraison des rapports, à fournir leurs opinions aux instances responsables de la Stratégie maritime.

Réactions positives

Dans les heures suivant l’annonce, les appuis au projet se sont multipliés. En effet, le Fonds de solidarité FTQ, qui participe au financement de la stratégie, et ses responsables se sont dits confiant de voir le plan gouvernemental d’encourager la création d’emploi et le développement économique.

Son de cloche similaire du côté du Conseil patronat du Québec qui accueille avec satisfaction la Stratégie maritime.

D’un point de vue régional, Jean A. Lalonde, préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et maire de Très-Saint-Rédempteur, qualifie l’annonce de « satisfaisante ». Il avoue s’être attendu à avoir plus de détails sur le choix de l’emplacement. « C’est surtout une bonne annonce. Je suis content que le gouvernement ait dévoilé son plan », commente l’acteur régional.

Pour la députée Lucie Charlebois, l’annonce de lundi matin constitue une excellente nouvelle pour tous les Québécois. Elle souligne : « Ça enrichira tout le monde; les citoyens et le gouvernement. On parle de 30 000 emplois d’ici 15 ans, ce n’est pas négligeable. »

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *