Vaudreuil-Dorion : Le site du nouvel hôtel de ville est dévoilé

Lors de la séance du 18 avril, le conseil municipal a officialisé, par voie de résolution, l’achat du terrain où sera construit le nouvel hôtel de ville.

En effet, une entente est intervenue entre la Ville de Vaudreuil-Dorion et la Corporation Maurice-Ratté pour l’achat du 405, avenue Saint-Charles.

405 avenue Saint-Charles, Vaudreuil-Dorion

« La maison du 405 avenue Saint-Charles abrite en ce moment trois membres de la communauté des  Frères du Sacré-Cœur. La Ville avait approché la Fondation qui assure l’administration de cette propriété pour lui signaler son intérêt à l’acheter. Nous ne voulions pas aller en expropriation. Les administrateurs se sont montrés très intéressés, et ils ont accepté l’offre de 1,1 M$ », explique le maire de Vaudreuil-Dorion, Guy Pilon. Les résidents actuels ont d’ailleurs déjà trouvé un nouveau logis à Vaudreuil-Dorion.

Le frère Donald Bouchard, principal interlocuteur avec la Ville dans ce dossier, s’est dit satisfait du processus de négociation. « Nous avions déjà été approchés pour l’achat de ce terrain par des promoteurs, mais nous avons toujours refusé. La proposition de la Ville de Vaudreuil-Dorion correspondait à notre vision : garder le caractère institutionnel et public ainsi que préserver la beauté des lieux. C’est une excellente nouvelle pour nous tous », a-t-il laissé savoir.

Aspect financier

Le bail qui lie l’administration municipale au propriétaire du bâtiment de la rue Dutrisac vient à échéance en avril 2019. Au coût actuel du marché, l’administration évalue que le loyer annuel frôlerait alors les 300 000 $. Cependant, la perspective d’un renouvellement n’est pas garantie, car l’avenir même du bâtiment est incertain. Le propriétaire actuel chercherait à vendre sa propriété.

« Il est certain que le fait de devenir propriétaire sera positif. Et on en parle depuis longtemps d’un hôtel de ville à Vaudreuil-Dorion. Nous avons toutefois priorisé des dossiers d’infrastructures comme les installations d’épuration, le viaduc, l’aréna et autres. Nous sommes désormais rendus là », dit-il

Le terrain du 405 avenue Saint-Charles s’étend sur 187 740 pieds carrés. Pour la Ville, la valeur au pied carré est avantageuse. « Ce terrain nous revient donc à moins de 5 $ le pied carré. Les autres terrains qui étaient considérés pour l’hôtel de ville coûtaient entre 18 $ et 30 $ le pied carré, et n’étaient pas situés au bord de l’eau », mentionne le maire.

« J’aimerais d’ailleurs indiquer que le conseil municipal garantit qu’il n’y aura aucune incidence sur le compte de taxes des citoyens. L’argent est déjà prévu pour ce projet », précise le maire.

Réappropriation citoyenne

Sur 187 740 pieds carrés, la Ville compte utiliser environ 50 000 pieds carrés pour le bâtiment. Ce dernier sera situé dans la portion du terrain qui n’est pas en zone inondable, plus ou moins dans l’emprise actuelle de la maison.

Stationnement vert

Pour le reste du terrain, la Ville compte créer un vaste espace citoyen. « Ce terrain magnifique était privé, et les citoyens ne pouvaient pas en profiter. Nous comptons donc le bonifier et le redonner à la communauté. Il n’y aura pas de déboisement; le tout demeurera intact. Nous y ajouterons par exemple des jardins communautaires, des bancs, ou un site pour la pêche estivale. Nous comptons y bâtir un stationnement vert », lance Guy Pilon.

Puisque la Ville sera propriétaire des terrains en bordure de la baie du parc Esther-Blondin au parc de la Maison Valois, elle compte créer un lien entre ces espaces citoyens; elle évoque la possibilité d’un boardwalk.

Devant certaines critiques concernant l’achalandage automobile dans ce secteur, le maire a précisé qu’entre 40 et 70 voitures s’ajouteront au trafic quotidien évalué à 15 000 automobiles.

« Notre hôtel de ville se retrouvera au cœur de la ville, et ce, en 2019, année du 25e de la fusion. Je trouve tout cela très symbolique! », conclut Guy Pilon.

Le projet de construction débutera au début de 2018, pour un déménagement à l’hiver 2019.

 

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre