Vaudreuil-Dorion et Pincourt projettent « Demain »

Les villes de Pincourt et de Vaudreuil-Dorion s’unissent pour projeter, en collaboration avec le ciné-club la Boîte lumineuse, le film Demain, le 20 mars au théâte Paul-Émile-Meloche. 

Sorti en 2015, le documentaire de Cyril Dion et Mélanie Laurent adresse la problématique du réchauffement climatique et de ses effets sur la planète. Au lieu de tomber dans le drame face à la situation alarmante, le film propose plutôt des pistes de solutions, des réponses à ces troubles environnementaux.
L’équipe de tournage a donc visité dix pays pour rencontrer des gens qui mettent en œuvre des initiatives pour renverser la situation : en France métropolitaine et à La Réunion, en Finlande, au Danemark, en Belgique, en Inde du Sud, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, en Suisse, en Suède et en Islande.

Une inspiration

Partout dans le monde, le film touche le public. Il inspire les gens à faire leur part pour vivre dans un monde meilleur et laisser un héritage à leurs enfants, petits-enfants… Puisque le film dresse un portrait positif d’un monde de demain possible, ceux qui en prennent connaissance n’ont qu’une envie à la suite du visionnement : s’engager et participer à leur façon au changement.
Comme le disait Gandhi, montrer l’exemple n’est pas la meilleure façon de convaincre, c’est la seule. Ainsi, Demain démontre des exemples concrets de projets de communautés et de gestes quotidiens qui font la différence. « Et ce sont des idées réalistes », précise Karine Marin du Service des loisirs et de la culture de Vaudreuil-Dorion.

Se mobiliser

Voulant faire leur part, les villes de Pincourt et de Vaudreuil-Dorion invitent donc le grand public de Vaudreuil-Soulanges à se joindre à elles, le 20 mars dès 19 h pour le visionnement du documentaire. « On veut créer des initiatives citoyennes à la suite de l’écoute du film », explique Karine Marin. Célia Corriveau, chef de division Développement social et culturel à la ville de Pincourt, ajoute qu’il s’agit d’une façon de faire un cadeau aux gens qui sont déjà engagés dans l’amélioration de l’environnement.
Après le film, Michel Vallée, directeur du Service des loisirs et de la culture à Vaudreuil-Dorion, et Guy Francoeur, organisateur communautaire au CISSS de la Montérégie Ouest, ouvriront la discussion avec le public. De plus, une invitée spéciale s’entretiendra avec les spectateurs et leur fera découvrir Les incroyables comestibles, une initiative d’origine anglaise qui se répand d’un continent à l’autre. Martine Chouinard viendra parler du projet qui consiste à transformer des espaces verts ou négligés de la ville en potagers libre-service.

Dans la région

En 2013, à Salaberry-de-Valleyfield, Jasmine Kabuya Racine, horticultrice et mère engagée, a été inspirée par le concept et l’a adapté à sa communauté. Une directrice d’école primaire emballée, des professeurs enthousiastes et des enfants avides de plonger les mains dans la terre ont été les premières personnes à concrétiser le projet. La coopération, l’expérience de la communauté, l’autonomie alimentaire et l’apprentissage de l’agriculture ne sont que quelques bénéfices de ce projet. Vaudreuil-Dorion a aussi emboîté le pas et a remplacé, dans l’un de ses aménagements paysagers, toutes les plantes annuelles par des végétaux comestibles.

World café

À leur sortie du théâtre, les convives seront invitées à s’inscrire à une prochaine activité en lien avec le film. Le 8 avril à 13 h 30 à la bibliothèque municipale de Pincourt, Demain m’inspire, une table ronde, permettra d’en apprendre sur certaines initiatives et réunir les gens qui souhaitent mettre sur pieds de nouveaux projets dans leur communauté.
Pour assister à la projection, il suffit de se présenter au théâtre Paul-Émile-Meloche le 20 mars à partir de 18 h.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *