Une soirée à 175 000 $ pour la FEVS

Sophie Boucher, Monique Rozon-Rivest, Pauline Thauvette-Leroux, présidente d’honneur de la soirée, ont mis l’épaule à la roue pour appuyer les enfants de la région. Photo Josiane Pharand
Sophie Boucher, Monique Rozon-Rivest, Pauline Thauvette-Leroux, présidente d’honneur de la soirée, ont mis l’épaule à la roue pour appuyer les enfants de la région. Photo Josiane Pharand

Société – La Fondation des enfants de Vaudreuil-Soulanges (FEVS) tenait vendredi dernier sa principale activité de financement. La réussite est indéniable.

L’événement phare de la FEVS lui a permis d’accumuler l’impressionnante somme de 175 000 $ dont près de 90 000$ iront aux programmes d’aide alimentaire aux élèves des écoles primaires et « Ton sac d’école comme tout le monde ».

Rappelons qu’un nombre important d’enfants n’ont pas accès, en 2016 et dans notre région, à un dîner sur une base régulière, et qu’annuellement plus de 200 sacs d’école sont distribués. L’argent amassé viendra ainsi grandement aider la FEVS à assurer la réussite scolaire des enfants d’ici.

Les quelques 85 000 $ restants serviront à financer la foule de services que dispense la FEVS comme le programme OLO ou l’aide financière pour les camps de jour.

« Je ne m’attendais pas à un tel succès honnêtement. Nous avons tenu deux autres activités dans les semaines précédentes. Toutefois, la réponse des gens a vraiment été impressionnante », explique Sophie Boucher, directrice générale de la FEVS en entretien avec VIVA média.

« On prévoit donner 300 000 $ aux enfants de la région pour l’année 2016. » - Sophie Boucher

« Nous avons créé la Fondation des enfants de Vaudreuil-Soulanges il y a plus de 20 ans avec la mission d’aider les enfants du territoire en situation de pauvreté et d’exclusion, en leur permettant d’avoir une chance égale de réussir dans le système scolaire et d’accéder à une vie active et valorisante. Nous orientons toujours nos efforts dans la prévention en nous attaquant aux causes des inégalités sociales et nous croyons profondément à la pertinence de nos programmes », mentionne Monique Rozon-Rivest, présidente de la FEVS depuis ses tout débuts. « Il a fallu beaucoup de passion, de persévérance et d’amour des enfants pour en arriver à être toujours présent en 2016, et surtout beaucoup de gens extraordinaires et généreux qui ont à cœur de nous aider à aider les enfants. », précise-t-elle.

Moments forts

Un des moments forts de la soirée a été sans contredit la Chorale FEVS. Sous la direction de Pier-Luc Fournier, la chorale a offert une magnifique performance qui a conquis les 275 invités présents. La chanson « On écrit sur les murs », interprétée par une vingtaine d’enfants provenant de toute la région et de tous les milieux, se voulait un message d’espoir. « C’est ce que nous faisons à la Fondation des enfants de Vaudreuil-Soulanges : nous donnons espoir ! Nous donnons de l’espoir aux enfants démunis de la région, nous leur permettons de croire que c’est possible de réussir, et ce même s’ils proviennent d’un milieu financier précaire. Nous leur offrons une chance égale d’y parvenir », déclare Sophie Boucher. « Mon expérience m’a permis de constater qu’il était facile de faire la différence dans la vie des gens, dans la vie des enfants. Que chaque geste peut donner espoir et changer le futur. », a-t-elle ajouté. Le souper-bénéfice était la dernière activité du genre pour la FEVS pour l’année en cours. Sophie Boucher promet toute fois des surprises pour 2017.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *