Une prise deux pour OhMyFest

Pour une deuxième édition, le OhMyFest sera de retour au Quartier des spectacles de Montréal, les
22 et 23 juillet prochain. Avec la programmation qui a été dévoilée le 25 avril, l’organisateur Patrick Rozon voit l’événement d’un bon œil.

Cette année, plusieurs types de passe sont offerts. (Sur la photo, la passe de 2016).

« En terme de comparatif, c’est simple, le OhMyFest grossit du double», lance Patrick Rozon. C’est 55 créateurs québécois de contenu sur YouTube qui se réuniront sous le même toit. De surcroît, l’organisateur a cru bon d’offrir un volet anglophone.

« Le pouvoir d’attraction du marché anglophone est triplé, donc l’aspect touristique est plus important. L’été, Montréal est une destination touristique, donc ça allait de soi », d’ajouter la tête du projet, soutenant que la demande venait des touristes.

Les invités ne sont pas des monsieurs et madames Tout-le-monde de la toile Internet.  Le YouTuber présent qui a le moins d’adeptes avoisine les 60 000. C’est comme si toute la population de Blainville suivait la même personne. « Ils restent connus en bas de ce chiffre-là, mais ils ne sont pas encore au niveau du OhMyFest », mentionne-t-il.

Du nombre, on peut compter, sous leur nom de célébrité, Gab Joncas, PL Cloutier (un ancien de l’école secondaire de la Cité-de-Jeunes), Lysandre Nadeau et Petite Alice. Comme invité spécial, Patrick Rozon a mis la main sur un gros nom de la toile: l’un de nos voisins du sud.

« On a Matthew Santoro qui va être là, un gars d’environ 6 millions d’abonnés. Ça va être le gros nom du festival », a-t-il fait savoir. Sa chaîne YouTube a pour thème les « 10 choses », pour exemple : 10 films qui ont prédit le futur (mais en anglais toujours).

Cette année, tous les YouTubers populaires de jeux vidéo ont été appelés pour participer au OhMyFest, que ce soit les geeks, les humoristes, les testeurs ou encore ceux qui font des tutoriels. Tous les
goûts seront dans la nature. Au menu, rencontres VIP avec les vedettes, jeux-questionnaires pour parfaire les connaissances de la toile Web québécoise, séances de jeux vidéo ou spectacles humoristiques pour détendre l’atmosphère.

Le cerveau derrière le projet ne pensait jamais faire un événement de la sorte, mais avec Internet qui prend de plus en plus d’ampleur dans la vie des jeunes, le OhMyFest devenait inévitable. « Ça pogne. C’est clairement une nouvelle manière de communiquer. Certains deviennent des vedettes grâce à YouTube », lance-t-il.

Patrick Rozon ne chôme pas. Outre le OhMyFest, il roule également trois autres projets : le Mondial des Jeux, Le ZooFest et Première Prise. Le 26 mai, c’est Première Prise qui sera à l’honneur. Par la suite, il faudra attendre jusqu’au 6 juin pour en connaître davantage sur la programmation du ZooFest. Alors que celle du Mondial des Jeux est sortie mercredi dernier.

Pour l’ensemble de ses événements, l’organisateur ne compte pas faire un
copié-collé de l’an passé. Au contraire, il désire et va les amener à un autre niveau. « Je n’ai pas l’habitude de m’asseoir sur un événement, je les améliore d’année en année », a-t-il assuré.

En collaboration avec Jérémie Dufour

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *