Une page d’histoire se tourne à Saint-Polycarpe

La démolition de l’entreprise Béton Brunet à Saint-Polycarpe est un événement qui passera à l’histoire de la Municipalité. Photo Stéphane Fortier

Abandonnées depuis quelques années déjà, les installations de l’entreprise Béton Brunet à Saint-Polycarpe ont rendu l’âme officiellement avec la démolition des derniers bâtiments, amorcée le 28 novembre dernier.

Situé angle Cité des Jeunes et rue de l’Église, ce bâtiment, aux dires du maire de Saint-Polycarpe Jean-Yves Poirier, fait partie intégrante de la petite histoire de la Municipalité. De fait, cette entreprise aura fourmillé d’activités pendant 70 ans. « Au départ, cette entreprise, fondée par Bruno et Armand Bourgon en 1947, fabriquait des tuyaux de ciment et, au fil des années, elle a su s’adapter au marché qui évoluait sans cesse », explique le maire d’entrée de jeu.

Ce dernier énumère les différents produits fabriqués par l’entreprise avec les années tels les tuyaux, des dalles de patio, des fosses septiques… « Par la suite, la génération suivante a pris la relève. André et Normand Bourgon sont devenus propriétaires et, plus tard, l’entreprise Béton Brunet, basée à Salaberry-de-Valleyfield, en a fait l’acquisition. Des membres de la famille Bourgon, notamment Marc, André et Éric, doivent ressentir un pincement au cœur en voyant ces bâtiments disparaître », fait remarquer Jean-Yves Poirier. Sans oublier, sans doute, tous ceux qui y ont travaillé pendant toutes ces années.

Pas désintéressée

La Municipalité de Saint-Polycarpe, voyant que ces installations étaient destinées à être abandonnées, s’est montrée intéressée à en faire l’acquisition. En 2015, une offre d’achat a été déposée et acceptée par le propriétaire afin d’acquérir ce terrain de 110 000 pieds carrés. Le conseil municipal précédent avait déjà adopté une résolution pour faire l’acquisition de ce terrain. « Il restera à définir, avec le nouveau conseil, ce qu’il adviendra de ce site. On souhaite que cela arrive le plus tôt possible, mais il s’agira de voir les promoteurs qui seront susceptibles de s’y intéresser, indique le maire de Saint-Polycarpe. On parle notamment d’un projet innovant, fort intéressant, mais encore à l’état embryonnaire », mentionne Jean-Yves Poirier qui n’a pas voulu en révéler davantage. Pour lui, il est certain, en tous cas, que cela va changer le visage de l’entrée du village.

Peut-être que cet espace sera consacré au commercial, aux loisirs, ou même encore à l’industriel. Tous sont encore dans l’inconnu à ce stade-ci.

« Mais avant d’acheter, le propriétaire actuel doit remplir certaines conditions, notamment celle touchant la décontamination », précise de son côté, Éric Lachapelle, directeur général et secrétaire-trésorier de la Municipalité.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *