Une nouvelle vision pour le Réseau des femmes d’affaires

marie-christine-masseteau
Marie-Christine Masseteau Photo RFAQ

Marie-Christine Masseteau a été élue au poste de présidente du Réseau des femmes d’affaires du Québec (RFAQ) de la Montérégie Ouest, il y a un mois. Pendant son mandat de deux ans, elle souhaite faire connaître davantage les activités du réseau et attirer des femmes de tous les niveaux du monde des affaires.

Marie-Christine Masseteau est travailleuse autonome. Elle offre des services de révision linguistique, de correction d’épreuves et de rédaction. C’est son implication dans le comité de gestion du RFAQ de Montréal Centre qui l’a menée vers la présidence du RFAQ de la Montérégie Ouest. Elle croit énormément au pouvoir du maillage et à l’implication des gens.

« Je voudrais montrer l’étendue des programmes à toutes les femmes entrepreneures de la région. C’est très mal connu. Je vais orienter le RFAQ un peu différemment de ce qui s’est fait. Je veux élargir notre bassin. C’est pour toutes les femmes qui sont fières de leur métier, qui veulent le montrer et qui veulent promouvoir leurs services et faire des affaires » explique la femme d’affaires qui se décrit comme une personne curieuse et ambitieuse.

La prochaine activité a lieu ce mercredi, 28 septembre de 12 h à 14 h, à l’Auberge des Gallant. Pendant cette rencontre, il y aura une période de réseautage, une présentation du comité, le dévoilement du calendrier 2016-2017 ainsi qu’une allocution de Ruth Vachon, la présidente-directrice générale du RFAQ.  Le coût est de 35 $ pour les membres et de 50 $ pour les non-membres. L’inscription doit se faire en ligne à www.rfaq.ca/activites/calendrier.php.

« Si vous venez à l’activité de mercredi, vous allez avoir une bonne idée de ce qu’est le RFAQ. On est là pour pousser les femmes à se montrer en entrepreneuriat. À chaque niveau, on y trouve notre compte. Ce n’est pas que régional, c’est ça que je voudrais faire comprendre aux femmes. La dimension que je veux amener dans mon comité, c’est que les affaires se font partout. Il n’y a pas de frontière », ajoute Marie-Christine Masseteau.

« Dans la vie, il faut être curieux. Il faut aller voir ce qui se passe ici et là parce que ça peut vous amener sur des terrains dont vous ne vous attendiez pas. »

 

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *