Une députée présente pour les citoyens

Marie-Claude Nichols ne nie pas que son bureau a reçu des commentaires de citoyens mécontents concernant les inondations, dont des résidents de L’Île-Perrot. Par contre, la député de Vaudreuil n’interfère pas dans la gestion municipale et ne peut pas se prononcer à ce niveau.

« Ce sont les maires qui ont le pouvoir décisionnel. Moi mon rôle, en tant que députée, c’est de les accompagner. Je fais le lien entre les maires et le Ministère. J’ai été beaucoup sur le terrain. J’ai fait des sacs de sable, des boîtes à lunch et je serai de la grande corvée samedi. Je suis allée rencontrer les citoyens. Je ne peux pas nier que des citoyens sont venus me voir parce qu’ils n’étaient pas contents. J’essaye de les aider comme je peux, mais je n’irai pas à l’encontre du maire ou d’une décision prise par les villes », explique Marie-Claude Nichols, faisant tout ce qui est possible pour aider les citoyens.

Marie-Claude Nichols explique également que chaque jour, deux fois par jour au plus fort des événements et maintenant une fois par jour, une rencontre téléphonique a lieu avec un représentant de chacune des villes touchées, la Sécurité Publique, le MTQ et les différents ministères afin de diffuser l’information importante. Après cela, les villes étaient libres de demander l’armée et de choisir leurs interventions sur le terrain.

« Je vous donne mon impression pour l’ensemble des maires au Québec. C’était imprévisible cette ampleur-là. On a peut-être des maires au Québec qui se sont faits prendre par l’ampleur des événements », ajoute la députée de Vaudreuil, qui a visité les huit villes de sa circonscription touchées par les inondations.

Remboursement aux sinistrés

Mercredi, le gouvernement du Québec annonçait la bonification du programme de remboursement aux sinistrés. « Le premier ministre m’a appelé samedi matin, pour me demander : « Marie-Claude comment ça va dans ton comté ». Je lui ai tout de suite fait part des problématiques que je voyais venir. On les a ajustées dans le programme, par exemple quelqu’un qui a un chalet ça sera maintenant couvert par un crédit d’impôt. Un autre exemple, à L’Île-Perrot Nord il y avait deux adresses dont l’une était vide parce que la maman était décédée, elle n’aurait pas eu droit d’avoir des réclamations, mais maintenant ça va être admissible », précise Marie-Claude Nichols afin de démontrer que certaines de ses demandes ont été entendues par le premier ministre.

La députée invite les citoyens à se présenter aux réunions d’information sur le programme  d’aide aux sinistrés qui auront lieu dans leur municipalité. « L’aide financière, c’est important de le dire aux citoyens, que sur place ils peuvent avoir de l’aide des mesures d’urgence. On émet des chèques  le soir même, des fois. Mon personnel de bureau a reçu la formation, si les citoyens ont besoin d’aide pour remplir les formulaires après, nous serons là », conclut Marie-Claude Nichols.

 

À lire aussi:

Un peu d’empathie, au moins

Une rencontre d’information chargée d’émotions

Faire son devoir de maire

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre