Une course à la mairie pour Rigaud

Pierre Brasseur brigue la mairie de Rigaud et souhaite être un acteur de son développement économique.
Pierre Brasseur brigue la mairie de Rigaud et souhaite être un acteur de son développement économique.

Pierre Brasseur veut ouvrir les portes du développement

Le conseiller municipal Pierre Brasseur confirme sa candidature à la mairie de Rigaud. Ce faisant, il sera en compétition avec Hans Gruenwald et Claire Bélisle qui briguent le même poste.

Pierre Brasseur œuvre comme conseiller municipal depuis 2008 au sein de l’équipe de l’actuel maire Réal Brazeau. Rappelons que ce dernier se retirera de la vie politique au terme de son mandat.

« Ça fait cinq ans que je travaille au sein du conseil municipal et j’ai aussi œuvré comme représentant de la Municipalité à la MRC de Vaudreuil-Soulanges lorsque le maire Brazeau en était préfet. Je connais donc bien les dossiers de Rigaud et de la région », affirme celui qui s’est fait notamment connaître dans l’action communautaire et le bénévolat.

Le candidat ne compte pas se faire élire grâce à ses actions antérieures, mais bien en vertu des propositions qu’il soumet à ses concitoyens. « J’aimerais améliorer les communications entre la Municipalité et la population. Je compte établir des rencontres spécifiques entre des membres du conseil municipal et des résidents dans les différents quartiers de Rigaud. Ça permettrait de discuter de leur réalité », explique Pierre Brasseur.

Avec son passé dans le domaine de la vente, le candidat a aussi pour projet de « vendre » Rigaud. « L’achat du couvent des Sœurs grises pour le rénover en hôtel de ville était un projet trop coûteux, estime-t-il. Si je suis élu, je compte vendre cet actif à un partenaire privé et déménager la mairie dans les anciens locaux de la Caisse Desjardins du 133A, rue Saint-Pierre. Ce projet coûterait 850 000 $ plutôt que les 2,8 millions pour celui du couvent. »

D’ici les années à venir, Pierre Brasseur aimerait que Rigaud devienne un pôle d’attraction touristique et que son développement économique le reflète.

Enfin, il assure être totalement remis du cancer qui l’a privé d’une partie d’un poumon. « Je ne suis plus en rémission, je suis totalement guéri. Je suis en pleine forme et je me lance à fond dans cette nouvelle aventure », conclut le candidat.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *