Une bibliothèque vivante à Saint-Zotique

À Saint-Zotique, la bibliothèque n’est plus un entrepôt de livres, si l’on reprend les mots de la directrice Lyne Cadieux, elle est un milieu de vie vivant.

Depuis quatre ans, la bibliothèque de Saint-Zotique accueille ses abonnés dans un lieu caressé par la lumière naturelle grâce à la grande fenestration. La directrice Lyne Cadieux parle avec passion et amour de ce lieu de rencontre et de partage. Les Zotiquiens mesurent-ils leur chance d’avoir cette nouvelle bibliothèque qui innove?

Lyne Cadieux est présente depuis les balbutiements du projet. Elle a participé au déménagement et à l’informatisation. Avant l’ouverture en 2013, il y avait à Saint-Zotique une petite bibliothèque gérée par des bénévoles dans le sous-sol de la Municipalité. Depuis que la bibliothèque est publique et autonome, la directrice compte sur une équipe de huit préposés rémunérés et spécialisés. Les bénévoles sont encore très actifs. Une vingtaine de personnes viennent donner un coup de main régulièrement, sans compter que des élèves ou des organismes prêtent main-forte sporadiquement.

« On ne fait pas partie de Réseau Biblio du Québec, qui est pour les petites municipalités de 5000 habitants et moins. Habituellement, avec 5000 et plus on va avec une bibliothèque publique autonome. Et là, c’est possible d’avoir une subvention du ministère de la Culture et ça prend des gens certifiés pour travailler à la bibliothèque », explique Lyne Cadieux.

Appuis importants

Lyne Cadieux est arrivée dans le projet de la bibliothèque avec la tête pleine d’idées : le WIFI gratuit partout dans la bibliothèque, un coin café à la mezzanine, une salle de lecture, une borne auto prêt, des jeux en location… Celle qui avait plusieurs années d’expérience souhaitait proposer une bibliothèque vivante, un milieu de vie. Elle souligne, par contre, que si elle a concrétisé sa vision c’est parce que l’administration municipale avait cette même volonté et l’appuyait.

« Derrière moi, c’est la direction générale, le maire et les conseillers qui m’encouragent à aller de l’avant. J’ai beau avoir des idées, mais je ne peux pas aller de l’avant sans eux. C’est une partieimportante que les municipalités aient une ouverture sur la culture, une ouverture sur la bibliothèque. Moi, c’est ce qui m’a donné des ailes », lance la directrice.

Coup de pouce

La bibliothèque reçoit une aide financière d’environ 30 000 $ annuellement, via la subvention Livres Québec, afin d’acheter des livres québécois pour tous. Dans la dernière année, la bibliothèque a également bénéficié d’une subvention de 33 000 $ afin d’acheter des livres pour le Centre d’histoire et de généalogie de Saint-Zotique, dont les quartiers généraux sont situés à l’intérieur de la bibliothèque. Ayant vu le jour en septembre 2016, le Centre d’histoire et de généalogie a comme mission d’informer sur l’histoire de Saint-Zotique.

« Notre bibliothèque est la dernière à avoir acheté les livres imprimés d’une collection qui n’existe plus maintenant. Je me suis battue pour avoir ça. C’est la collection de La Féminine et de La Masculine qui contient au-dessus de 60 volumes. C’est ça qui était une grosse partie du montant de la subvention », souligne Lyne Cadieux.

La bibliothèque de Saint-Zotique fait partie du réseau des bibliothèques autonomes, comme c’est le cas de Coteau-du-Lac, Rigaud, L’Île-Perrot et Vaudreuil-Dorion. Le réseau offre un soutien au niveau des idées, des projets et des thématiques. Comme c’est le cas du Mois coup de cœur, en février, pendant lequel les bibliothèques du réseau proposent leurs livres coup de cœur. La bibliothèque de Saint-Zotique fait aussi partie du projet Biblio-Aidants offrant du matériel d’information sur 15 sujets en lien avec la santé, tels que l’Alzheimer, la santé mentale et le diabète. En mars, la bibliothèque de Saint-Zotique prendra part à la thématique Hymne au printemps. D’ici quelques jours, les utilisateurs pourront constater que l’œuvre de Félix Leclerc sera mise en évidence.

Les chiffres parlent

La bibliothèque possède plus de 26 000 documents, dans lesquels se trouvent des livres, bien entendu, mais aussi des jeux, des DVD, des livres numériques, des livres audio. Toutes les activités organisées par la bibliothèque sont gratuites. La carte de bibliothèque est gratuite pour les citoyens et coûte 25 $ pour les non-résidents. La popularité de la bibliothèque et de ses activités fait en sorte que le nombre de membres provenant de l’extérieur est quand même assez grand. Lyne Cadieux souligne que les activités comme l’heure du conte sont très populaires, au point où il y a une liste d’attente pour y participer.

La bibliothèque de Saint-Zotique est-elle the place to be ? « Il y a 7975 habitants à Saint-Zotique, mais j’ai 3500 abonnés. Il y encore de la place. Si l’on a 8000 de population, j’aimerais bien avoir 8000 abonnés », rigole Lyne Cadieux, invitant les gens à venir à la bibliothèque, entre autres, pendant la semaine de relâche.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre