« Un raz-de-marée »

© Daniel Cuillerier
Marie-Louise Séguin s’est dite sereine dans la défaite qu’elle explique par un « raz-de-marée » libéral.

Marie-Louise Séguin sidérée

Plusieurs croyaient aux chances du Parti québécois (PQ) de faire une percée dans Soulanges après 11 ans de députation libérale. Marie-Louise Séguin n’aura pas relevé le défi.

Les résultats ne sont pas fait attendre, tout comme le constat de défaite de la candidate de Saint-Télésphore. L’émotion et la perplexité étaient palpables au rassemblement du PQ tenu l’hôtel Victoria, aux Coteaux. Et pour cause : des réseaux d’informations ont annoncé la victoire de Lucie Charlebois à peine 20 minutes après le début du dépouillement des votes.

Des citoyens et partisans de Marie-Louise Séguin n’ont pas caché leur déception à l’égard non seulement de la défaite de leur candidate, mais aussi de l’élection d’un gouvernement majoritaire. « Les apparences de corruption n’ont visiblement pas beaucoup dérangé certains électeurs », a commenté Richard Deschamps. Pour sa part, René St-Onge, un ancien maire de Saint-Lazare, semblait incrédule : « Je connais personnellement Marie-Louise Séguin et je suis d’avis que c’est la députée dont Soulanges avait besoin. »

Aucun regret

Sereine, la candidate péquiste a livré un discours empli d’émotion et souvent entrecoupé de chaleureux applaudissements. « Les Québécois et les Soulangeois ont parlé et ils ont donné leur confiance au Parti libéral du Québec. Je tiens à féliciter Lucie Charlebois », a-t-elle affirmé d’entrée de jeu.

Comme de nombreux Québécois, la candidate a tenté d’expliquer l’inattendue tournure des événements. « Le raz-de-marée a noyé son message. On l’a vu partout au Québec et il n’y a rien que nous pouvions faire localement », a indiqué Marie-Louise Séguin.

Selon elle, tout a été fait afin de permettre son élection. « Je n’ai aucun regret, a-t-elle confié. J’ai fait l’impossible et j’accepte le résultat avec le sentiment du devoir accompli. Nous sommes peut-être battus, mais nous ne sommes pas abattus. »

Marie-Louise Séguin n’a pas fermé la porte à un retour en politique active, mais pour l’heure elle affirme vouloir se tourner vers l’action citoyenne. « Notre équipe est vivante, et nous allons continuer à être debout pour Soulanges. À la prochaine! » a conclu la candidate défaite.

Andrée Bessette satisfaite

Candidate de Québec solidaire de la circonscription de Soulanges, Andrée Bessette, s’est dite satisfaite de sa campagne électorale, malgré la défaite.

« Je ne m’attendais pas à gagner, mais on a sûrement fait mieux qu’à la dernière élection, a déclaré la candidate. J’ai consacré beaucoup de temps auprès de mon père, à cause de sa maladie, et j’aurais aimé en avoir davantage pour faire meilleure campagne.»

Andrée Bessette croit que le rejet de la candidature du caquiste Mario Gagnier a contribué à un plus grand engouement pour Québec solidaire dans la circonscription. « Certains électeurs m’ont même assuré qu’ils voteraient pour nous vu l’absence d’un candidat caquiste et aussi car ils préfèrent donner leur vote pour un parti qui prône le changement », a-t-elle expliqué.

La candidate solidaire espère que la députée Lucie Charlebois saura agir de manière intelligente.

– En collaboration avec Vanessa Soulières

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ