Un projet radieux par deux femmes inspirantes

Johanne Fontaine a accepté d’être porte-parole du projet.  Photo: Julie Dessureault – Rose aux joues

Depuis janvier dernier, la photographe Julie Dessureault et la poète Marie-Belle Ouellet collaborent au projet Une pose inspirante avec Les Radieuses. Chaque mois, elles rencontrent et photographient une femme traversant l’épreuve du cancer. Le but étant de faire vivre une pause d’une journée à des femmes radieuses.

« On leur permet de sortir de leur quotidien qui est difficile. On leur fait vivre un moment juste à elle et dans un endroit inspirant de la région. On fait de belles photographies d’elles pour qu’elles soient à leur meilleur. On veut aussi dévoiler certains tabous », explique Marie-Belle Ouellet à propos du projet pendant lequel elles feront la connaissance de 13 femmes.

Rencontres inspirantes

Tout a débuté en 2016, lorsque Julie Dessureault a fait la rencontre de Marie-Pier, une jeune femme atteinte d’un cancer incurable. La photographe avait été engagée pour prendre quelques clichés lors d’une réunion de famille bien spéciale. La rencontre a complètement chambardé l’idée première qu’elle s’était faite de la vie. De là est né le projet.

« Nous ce qu’on veut montrer c’est le positif. Oui, il y a tout ce qui est difficile et souffrant, mais ça, les gens le savent déjà. Mes textes font ressortir la beauté, les forces et les fragilités. On veut transcender tout cela et redonner l’espoir », explique Marie-Belle Ouellet, précisant que leur but est de faire un livre avec de belles photographies et des textes lyriques.

À propos de Nathalie Blais, la Radieuse photographiée dans la maison Félix-Leclerc, Marie-Belle a composé : « Dans l’ombre grise du matin, j’ai saisi mon cœur. J’ai exposé mon sourire aux rayons puissants du soleil. Je suis plus forte que les super-héros de mon enfance. Je suis plus forte encore que l’hiver et ses grands froids. Je me rallie à la lune et je hurle en silence. »

Jusqu’à maintenant le duo a rencontré quatre radieuses femmes, dont Chantal Pelletier. Cette dernière confie avoir adoré l’expérience. « Non seulement elle m’a permis de  dépasser bien des limites, mais en plus je me suis sentie accueillie. J’avais l’impression de contribuer à quelque chose de bien plus grand que moi. Lorsque l’on est survivante du cancer, avoir la sensation de contribuer à faire en sorte que la vie soit stimulée et en témoigner est comme un baume au cœur pour toutes les épreuves passées », a-t-elle mentionnée sur la page Facebook d’Une pose inspirante avec Les Radieuses. C’est également sur cette page que l’on peut admirer les photos et lire les textes sur chacune des Radieuses. Les femmes vivant avec le cancer peuvent aussi contacter les deux créatrices via cette page pour participer au  projet.

Rayonner encore plus

Le 13 mars dernier, Julie Dessureault et Marie-Belle Ouellet ont rencontré Johanne Fontaine, qui a accepté de devenir leur porte-parole. Coïncidence, la comédienne vient d’apprendre qu’elle devra affronter la maladie encore une fois.

« Je ne voulais pas que notre projet reste petit, car il est important à nos yeux, mais aussi pour la communauté. J’ai contacté Johanne Fontaine par courriel directement. J’ai écrit quelque chose sur elle et cela a piqué sa curiosité. Elle voulait nous rencontrer pour voir ce qu’elle pouvait faire pour nous », raconte Marie-Belle Ouellet, ajoutant que leur porte-parole aura elle aussi droit à sa journée et deviendra une Radieuse.

Une soirée de financement aura lieu le 16 juin au Café de l’horloge à Rigaud pour amasser de l’argent pour la Société canadienne du cancer ainsi que pour l’impression du livre à la fin du projet. On peut se procurer des billets sur le site Internet www.lecafedelhorloge.com.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre