Un 1er versement pour les travaux de la Vallée-Chaline

: Brigitte Asselin, conseillère municipale du district où se trouve la Vallée-Chaline, Lucie Charlebois, ministre déléguée et députée de Soulanges et Robert Grimaudo, maire de Saint-Lazare, heureux de la confirmation officielle de l’aide financière pour les travaux de stabilisation des talus aux abords de la rivière Quinchien. Photo Stéphane Fortier

La ministre déléguée et députée de Soulanges, Lucie Charlebois, était de passage à Saint-Lazare, le 3 avril, dernier afin d’officialiser l’octroi de la subvention de 5, 9 M$ pour les travaux de consolidation des talus dans la Vallée-Chaline aux abords de la rivière Quinchien.

Lucie Charlebois a ainsi annoncé un premier versement de 3 M$ qui servira à amorcer les travaux.  « J’ai toujours fait de la sécurité, un enjeu important pour mes concitoyens, a d’abord mentionné Lucie Charlebois d’entrée de jeu. La ministre et députée a rappelé que le plan d’action comportait 30 priorités et 150 actions.  « Je me réjouis de la conclusion de cette entente de financement entre le ministère de la Sécurité publique et la Ville de Saint-Lazare. Ce partenariat permettra de protéger plus de 90 résidences, 1,7 km de routes municipales et un pont. Ces familles pourront ainsi avoir l’esprit tranquille quant à la sécurité de leur demeure et de leurs proches », a indiqué Lucie Charlebois.

La députée de Soulanges a fait remarquer que les sommes provenaient du Fonds vert, donc issu du marché du carbone, et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.

Dossier majeur

Tout en rappelant qu’il reste encore passablement de travail à faire, la conseillère du district où se trouve la Vallée-Chaline s’est dite heureuse du déroulement des choses. « Il s’agit du dossier le plus important qu’il y ait eu dans mon district. Il y a toujours eu beaucoup d’inquiétude de la part des citoyens de ce secteur et ces derniers sont satisfaits du dénouement de ce dossier », a-t-elle affirmé.

De son  côté, le maire de Saint-Lazare, Robert Grimaudo, a déclaré qu’avec cette annonce, les travaux pourront assurément débuter en 2018. « Pour certains, la conclusion de ce dossier a pu paraître longue, mais trois ou quatre ans, c’est pourtant la vitesse de la lumière pour ce genre d’affaires, a-t-il clarifié. Les travaux seront d’une durée d’une quinzaine de semaines, mais avant de débuter le tout, il y a plusieurs étapes à remplir telles que les appels d’offres et autres soumissions », de dire le maire de Saint-Lazare qui a évoqué le fait que ces travaux seront effectués à titre préventif.

Rappelons que les travaux ont été évalués au total à 8 M$ et la Ville de Saint-Lazare défraiera 26 % de la facture, somme puisée à même l’excédent de fonctionnements non affectés, communément appelés « surplus accumulés ».

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre