Théâtre: L’amitié plus forte que tout

Aborder un sujet lourd, mais dans le plaisir. C’est ainsi qu’on pourrait dépeindre la pièce Ma mère est un poisson rouge écrite et mise en scène par Marie-Christine Lê-Huu. Le spectacle est présenté par le Théâtre de l’Avant-Pays, compagnie où l’artiste porte également le chapeau de directrice artistique.

C’est l’histoire d’une amitié; une de ces amitiés fortes faites d’éclats de rire, de batailles d’oreillers, de missions d’espionnage et de secrets d’amour pas vraiment secrets, parce que toute l’école est déjà au courant… C’est aussi l’histoire de Xavier, de sa mère enfermée dans sa chambre, d’un silence lourd comme un paquebot et de la vie qui reprend le dessus. Parce qu’on n’est jamais seul avec sa peine quand on a des amis sur qui compter.

« Mon inspiration pour la pièce est venue lors de rencontres avec les jeunes. J’ai constaté que plusieurs d’entre eux portaient des responsabilités d’adulte, comme s’occuper d’une petite sœur ou d’une grand-mère plusieurs heures par semaine », confie l’auteure.

Parler aux jeunes

Selon l’artiste, le théâtre sort le spectateur de sa solitude. Pour les jeunes, l’expérience du théâtre peut leur permettre de se libérer du poids de ce qu’ils vivent, des peines qui ne trouvent pas l’espace pour s’exprimer.

Le récit, à la fois drôle et touchant, célèbre la force des grandes amitiés de l’enfance. Les procédés scéniques contribuent à atténuer la dureté du propos lorsqu’il est question du mutisme de la mère et de la solitude du fils. Le spectacle allie le théâtre d’ombres, le théâtre d’objets, la marionnette, la vidéo et le jeu de trois comédiens : Isabelle Lamontagne, Jean-François Pronovost et Sasha Samar.

« L’écriture du théâtre pour enfant n’est pas très différente pour moi de celle du théâtre pour adultes. C’est plus les divers éléments, dont les marionnettes et la vidéo en direct, qui ajoutent des contraintes de travail », mentionne Marie-Christine Lê-Huu.

Ma mère est un poisson rouge, ciblant un public de 5 à 12 ans, sera présentée les 13 et 14 avril à la salle Pauline-Julien ainsi que le 24 avril à la salle Albert-Dumouchel. Avec plus de 100 représentations à son actif, la pièce est maintenant bien rodée.

À venir

Le Théâtre de l’Avant-Pays planche sur deux projets pour les jeunes, qui seront présentés à partir du printemps 2017. Pour l’artiste multidisciplinaire Marie-Chistine Lê-Huu, le travail sera de plus longue haleine. Elle travaille en ce moment une première œuvre pour les adolescents, que l’on pourra découvrir dans environ deux ans.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ