Théâtre à l’école Marguerite-Bourgeoys

Les élèves de 6e année de l'école Marguerite-Bourgeoys ont présenté la pièce qu'ils ont composée jeudi. (Photothèque)
Les élèves de 6e année de l’école Marguerite-Bourgeoys ont présenté la pièce qu’ils ont composée jeudi. (Photothèque)

Le 26 mars, les élèves de 6e année de l’école Marguerite-Bourgeoys présentaient la pièce Quatre ados et une poule mouillée, qu’ils ont eux-mêmes composée.

En après-midi, ils l’ont présentée aux élèves de l’école, qui ont cédé leurs places aux parents en soirée. Le projet leur a non seulement permis de développer leur fibre créatrice, mais aussi de travailler la langue française (écriture de la pièce, lecture de quelques pièces de théâtre, et de réaliser un projet d’éthique et culture religieuse en lien avec les arts dramatiques.

La pièce fut un travail de collaboration, d’abord entre les élèves et les professeurs, mais aussi avec les élèves d’art dramatique de troisième secondaire de la Cité-des-Jeunes (classe de Patrick Rozon), qui ont notamment conseillé les jeunes en matière d’interprétation et de mise en scène.

Par ailleurs, les jeunes des classes de Geneviève Boyer et de Jean-Luc D’Amour ont également assuré l’éclairage, la musique et la technique.

Une pièce fantastique

Quatre ados et une poule mouillée raconte le récit de quatre adolescents et du petit frère de l’un d’entre eux. Un soir, les parents laissent les deux garçons seuls à la maison. En quittant, il leur rappelle de ne pas aller dans le placard interdit. Ce qui devait arriver arriva. En compagnie de trois de ses amis, le plus vieux, taquine son frangin, Loïc, jusqu’à ce qu’il se rende compte que celui-ci ne répond plus à l’appel. Eh oui! Il est entré dans le placard et laisse entendre sa détresse. Les autres ne tardent pas à y entrer pour y porter secours. Surprise! Ils se retrouvent tous dans un jeu de société. Semblable à Jumanji, ce jeu les transporte dans divers mondes parallèles. Les ados poursuivent donc leur quête loufoque jusqu’à ce qu’ils retrouvent Loïc. Chose certaine, les jeunes ne sont pas près d’oublier cette merveilleuse aventure.

 

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *