Suspension de Catherine Haulard : Le conseil maintient sa décision

Jeudi dernier, en assemblée extraordinaire, les membres du conseil municipal d’Hudson ont voté à quatre contre deux le maintien de la suspension sans solde de la Directrice générale de la Ville.

Suspendue sans solde lundi dernier par le maire Ed Prévost, la directrice générale Catherine Haulard avait plusieurs différends avec des membres du conseil, leur relation s’étant détériorée au point où il semblait impossible pour le Conseil et la DG de travailler ensemble.

Cependant, ce qui semble avoir causé sa suspension serait son refus de travailler avec Judy Sheehan, consultante en gestion et ressources humaines engagée par la Ville pour convenir d’une entente pour la convention collective des employés. D’abord parce que selon la DG, la Ville n’est pas allée en appel d’offre pour l’octroi d’un contrat de plus de 10 000 $ à Judy Sheehan, mais également parce que Catherine Haulard aurait refusé de travailler avec la consultante. Pourtant, selon le maire Ed Prévost, ce serait Catherine Haulard elle-même qui aurait signé le contrat de Judy Sheehan.

Selon les raisons qu’a invoquées le maire pour justifier la suspension de la DG, cette dernière nuirait aux intérêts des citoyens en refusant de travailler avec Judy Sheehan.

Pour leur part, les conseillers Robert Spencer et Ron Goldenberg ont voté contre la suspension de Catherine Haulard. Selon eux, ce n’est pas dans le meilleur intérêt de la Ville.

Ils ont dit comprendre la réaction de leur DG. En effet, Judy Sheehan aurait proposé plusieurs scénarios à la ville, l’un d’eux éliminant Catherine Haulard au poste de directrice générale.

Au terme de sa suspension le 10 mars prochain, Catherine Haulard est invitée à s’asseoir avec le conseil et à discuter de la situation.

Un deuxième départ

Par ailleurs, vendredi dernier, la trésorière de la ville d’Hudson Ramin Jawanda aurait remis sa démission. La trésorière, nommée directrice générale par intérim en l’absence de Catherine Haulard, aurait informé le conseil que sa décision n’a rien à voir avec la suspension de la directrice générale. Elle prétend que son départ est dû à un environnement de travail peu favorable et au stress causé par différents facteurs.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *