Steven Grenier ambassadeur des camps du Québec

Le 14 novembre, l’Association des Camps du Québec tenait son assemblée annuelle, laquelle s’est conclue par la nomination du nouveau président de son conseil d’administration.

Le président ayant choisi de ne pas solliciter de deuxième mandat, Steven Grenier, directeur du développement au Centre Notre-Dame-de-Fatima, a été élu, sans opposition. Une corde de plus à l’arc de celui qui a entamé sa carrière dans le domaine des camps de jour en tant que moniteur. Siégeant au conseil d’administration depuis quelques années déjà, Steven Grenier a acquis l’expérience nécessaire pour assumer les responsabilités de cette nouvelle fonction.

Pour plusieurs, il s’agit d’un choix logique : « Dans une notion de continuité, on voulait avoir quelqu’un qui était déjà au C.A ou quelqu’un de reconnu dans le milieu des camps », explique le président, qui s’engage dans divers comités au sein de l’association depuis plus de 10 ans.

Ainsi, selon lui, les gens sur place lors de l’assemblée semblaient très heureux de voir un jeune prendre les rênes de l’Association de plus de 200 membres.

Récente reconnaissance

Ce n’est qu’en novembre 2016 que l’Association des Camps du Québec a été reconnue par le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Avant cette étape charnière, le regroupement ne comptait que deux employés, mais aujourd’hui, ce sont une dizaine de postes qui sont occupés à l’Association. « Le mandat que je me donne, c’est agir comme veilleur auprès de la permanence, travailler avec un comité exécutif qui va épauler la permanence, mais il y a aussi du travail de représentation auprès du Ministère et des instances qui gravitent autour du monde des camps. »

Le souhait de l’Association, et celui du nouveau président du C.A. , c’est que les camps soient reconnus comme le relais au terme d’une année scolaire. « C’est ce que le gouvernement reconnaît le plus, et aussi l’apport des saines habitudes de vie ainsi que l’aspect plein air… »

De plus, Steven Grenier devra relever un autre défi, celui de faire la distinction entre son dévouement envers le Centre Notre-Dame-de-Fatima et son rôle pour l’Association. « Je suis tellement habitué de toujours parler du Centre, je vais devoir faire de la place pour l’Association », lance-t-il.

En mode planification

Bien que le camp de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot soit connu pour ses activités estivales, l’équipe s’affaire déjà à mettre la table pour la saison 2018. « On prépare la programmation, le contenu, les activités pour l’été prochain. On révise l’été dernier, on détermine la tarification, la mise en place de la plateforme de l’inscription en ligne », raconte le directeur du développement, précisant que les inscriptions s’enregistrent dès la mi-décembre.

Le recrutement pour sa part s’effectuera après la période des Fêtes. Selon Steven Grenier, le renouvellement de l’image de marque du Centre a grandement contribué au virage qu’a vécu l’organisme au cours des derniers mois. « Ça va super bien, on est fiers de dire que les choses vont vraiment bien », conclut-il.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Calendrier des Fêtes
25 et 26 décembre
27 et 29 décembre
27 et 29 décembre
Fermé
Fermé
Horaire régulier
Voir l'horaire complet
PUBLICITÉ