Soins palliatifs: Ian Bos traversera le Canada à pied

MMC ian Bos
Ian Bos, au centre, en compagnie de membres de la FMSPVS et de la population venue l’encourager dans son aventure. (Photo Marie-Maxime Cousineau)

Ian Bos, résident de la Nouvelle-Écosse, a entrepris de marcher à travers le Canada pour sensibiliser la population à l’importance des soins palliatifs. Mardi, le Néo-Écossais était de passage à Hudson à la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges.

Lors de la 34e journée de son expédition et après près de 1400 kilomètres de marche, Ian Bos s’est arrêté à Hudson le temps de quelques heures. Comme il l’a fait et le fera tout au long de son expédition, qui a débuté le 21 mai dernier à Moncton, en Nouvelle-Écosse, Ian s’arrête dans les établissements de soins palliatifs qu’il croise. Son objectif : sensibiliser les gens à l’importance des soins palliatifs.

Le 23 juin dernier, c’est donc avec plaisir et enthousiasme qu’il s’est arrêté à Hudson pour prendre part à un barbecue familial offert par la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges à Hudson. La population est venue discuter avec Ian de son grand projet et l’encourager le long de sa route.

En hommage à son père Ted

L’idée de cette marche pancanadienne a germé dans son esprit alors que son père recevait ses derniers soins de vie à l’Aberdeen Palliative Care Society, à New Glasgow. Touché par les excellents soins prodigués, par l’immense compassion du personnel et des bénévoles qui s’occupent de la maison, et la dignité des patients hébergés, Ian a décidé d’entreprendre ce projet. « Avec mon père, nous parlions souvent de cette marche, je lui disais que je marcherais pour lui. Je ne crois pas qu’il pensait que je le ferais vraiment! », plaisante l’homme de 39 ans.

À l’image de Forrest Gump, Ian Bos arbore un chapeau et porte la barbe qu’il ne coupera pas avant la fin de son expédition. Il marchera tout au long de l’autoroute transcanadienne sur plus de 6000 kilomètres, passant par Ottawa, North Bay, Winnipeg et Vancouver. Il prévoit arriver à destination à la mi-octobre.

Tout au long de son voyage, le Néo-Écossais amassera des fonds qu’il prévoit remettre à l’Association Canadienne des soins palliatifs. Cependant, pour Ian, le montant n’est pas une finalité. « Ce qui est vraiment important, c’est de sensibiliser les gens à l’existence de tels établissements près de chez nous et à leur caractère vital », précise-t-il.

Le personnel de l’Aberdeen Palliative Care Society de New Glasgow est la principale source d’inspiration de cette grande marche qui permettra à Ian de redonner à la cause pour les bienfaits reçus, d’honorer son père et de remercier tous les intervenants en soins palliatifs pour leur merveilleuse contribution.

Avec le vieillissement de la population et la diminution des ressources dans le réseau canadien de la santé, l’importance des établissements de soins palliatifs est d’autant plus grande. Ces centres visent à soulager la souffrance tout en permettant aux gens de rester chez eux plus longtemps malgré l’évolution de la maladie ou de bénéficier d’un lieu adapté à la fin de vie où ils trouveront confort et dignité.

La Fondation et la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges appuie donc avec fierté Ian Bos dans son projet. Elle invite d’ailleurs la population à l’encourager et soutenir sa cause tout au long de son périple. Vous pouvez suivre les progrès d’Ian sur Facebook (www.facebook.com/ianswalk2015), sur Twitter (https://twitter.com/ianswalk2015) et sur son site internet (www.ianswalk2015.ca).

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *