Semaine de prévention du suicide

Photothèque

Pour l’occasion, l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) organise des activités de sensibilisation un peu partout dans la province sur le thème « T’es important-e pour nous. Le suicide n’est pas une option. ». L’AQPS vise principalement à faire connaître les ressources d’aide existantes et à encourager la population à se mobiliser pour contrer ce fléau qui affecte encore trop de Québécois. À ce sujet, saviez-vous qu’à l’échelle canadienne le Québec se range au troisième rang des provinces où le taux de suicide est le plus élevé? Ici, ce phénomène alarmant entraîne plus de 1100 décès chaque année et représente la troisième cause de décès, après les cancers et les maladies du cœur, parmi la population âgée de 18 à 64 ans (source : Institut national de santé publique du Québec).

Ajoutez votre voix

Lorsqu’il est question d’aider une personne qui est confrontée à la détresse psychologique, tout le monde peut faire une différence, et ce, que ce soit à la maison, à l’école ou en milieu de travail. Alors, ajoutez votre voix à celles des milliers de professionnels, de bénévoles, de parents, d’amis et de collègues qui ont à cœur la prévention du suicide — plus de 44 000 Québécois ont déjà pris position en signant la déclaration de l’AQPS au www.aqps.info/sengager.

Le tournant

Dans la région, une organisme vient en aide aux gens dans le besoin. Leur mission. Accueillir et accompagner dans leur démarche vers un mieux-être, les personnes dont la santé mentale est perturbée et qui souffrent de détresse émotionnelle et ainsi les aider à donner un sens à leur vie à travers la définition et la réalisation de leurs projets. Une ligne d’intervention de crise et de prévention du suicide est ouverte en tout temps et un service d’hébergement provisoire est disponible. Pour toute question, on compose le 1 866-APPELLE.

Le deuil

Lorsque nous avons besoin d’aide, le premier pas est le plus difficile à faire. La peur d’être jugé, la honte, le sentiment qu’il n’y a plus rien à faire et le sentiment de culpabilité sont des facteurs qui rendent difficile la demande d’aide. Pourtant, cette démarche peut faire une énorme différence dans le rétablissement. Ainsi, l’organisme le Tournant propose également un service d’accompagnement pour les personnes en deuil après un suicide. Des groupes de soutien peuvent leur être offerts.

Des formations

Le Tournant offre également des formations pour les gens souhaitant venir en aide aux personnes dans le besoin, dans le cadre de leur emploi ou non. La première, Intervenir auprès de la personne suicidaire à l’aide de bonnes pratiques, est axée sur le développement des différentes compétences spécifiques à une intervention complète et adaptée auprès d’une personne suicidaire. Mesures postvention quant à elle vise principalement à identifier la démarche et la séquence d’intervention à la suite d’un suicide afin de minimiser les impacts dans le milieu. Une autre formation vise à permettre au participant de comprendre le suicide, de repérer la personne vulnérable au suicide, de déterminer si le repérage est positif ou négatif et de déterminer les mesures de protection requises.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre