Seigneuriales 2015: Vaudreuil-Dorion revisite son passé

MMC Seigneuriales A
Soldats, gentes dames, seigneurs, représentants des Premières Nations et plusieurs autres ont déambulé sur le site des Seigneuriales de vendredi à dimanche, au grand bonheur de la population. (Photo Myriam Delisle)

Chaque année, le site du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges se transforme en un véritable village de la Nouvelle-France, invitant la population à revisiter son histoire.

Vendredi, le traditionnel Souper des Seigneurs a donné le coup d’envoi des festivités des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion. Les quelques 130 convives présents ont assisté à un délicieux goûter digne des seigneurs de l’époque, se partageant une copieuse assiette de viandes comprenant cuisses de canard, saucisses de sanglier et côtes de porc.

Ils ont participé à des jeux de table de l’époque, puis assisté à une veillée de conte traditionnelle animée par le coloré Éric Michaud, également porte-parole des Seigneuriales. La réception se déroulait en présence du Seigneur de Vaudreuil, M. Robert de Lotbinière et sa fille, Élizabeth, les descendants directs de la famille seigneuriale de Vaudreuil.

Puis, samedi et dimanche, le site du Musée était la reconstitution d’un véritable campement militaire du 18e siècle. Les visiteurs ont eu l’occasion de participer à divers ateliers revisitant les métiers anciens, l’alimentation en Nouvelle-France, le mode de vie des soldats, les Premières Nations, le tir à l’arc, et plus encore.

Les participants ont même eu l’occasion de s’entretenir avec plusieurs personnages de l’époque, soldats, artisanes, couturières, Amérindiens, Seigneurs et plusieurs autres.

Cette année, les Seigneuriales rendaient hommage au régiment Carignan-Salières qui fête le 350e anniversaire de son arrivée en Nouvelle-France.

« Le régiment Carignan-Salières est probablement l’un des moins vus dans les événements de reconstitution historique. Habituellement, on s’attarde davantage au 18e siècle, mais le régiment Carignan-Salières a joué une part importante dans la fondation de la nation. Plusieurs d’entre nous descendent de ces soldats », précise Christiane Lévesque, coordonnatrice de l’événement.

Les femmes, les meilleures menteuses

15519_1059387664089769_4481950724410514478_n
La Vaudreuilloise-Dorionnaise Lucie Bisson a été couronnée grande gagnante du Concours intermondial de la Grande Menterie en Nouvelle-France. (Photo: Courtoisie du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges)

Par ailleurs, le traditionnel concours intermondial de la Grande Menterie en Nouvelle-France, très couru des visiteurs chaque année, en était à sa 5e édition. Après que deux hommes et deux femmes aient remporté les éditions précédentes du concours, cette année est celle qui déterminerait qui, des femmes ou des hommes, sont les meilleurs menteurs.

Six concurrents s’affrontaient lors de ce concours pour le moins divertissant, et devaient séduire le public, qui votait en remettant un galet dans le seau du participant de leur choix, et le jury, qui votait à grande cuillerée de grains de maïs, un clin d’œil aux Premières Nations.

Après avoir calculé le nombre de galets amassés respectivement dans les seaux, et après avoir pesé les sacs de grains sur un trébuchet d’époque, Lucie Bisson a été couronnée Grand Seigneur de la Menterie, à la fois par le jury et par le public.

Les récoltes seront bonnes

Enfin, parmi les activités les plus courues des visiteurs, notons la messe seigneuriale, « l’une des messes attirant la plus grande foule à l’église Saint-Michel », a affirmé le curé Normand Bergeron, qui a revêtu les habits traditionnels ecclésiastiques pour l’occasion.

MMC Seigneuriales B
Des représentants des Premières Nations ont rencontré les visiteurs. (Photo Maxime Auger)

La messe seigneuriale a été suivie de la plantation du Mai sur les terrains du Musée régional. Cette tradition ancestrale pratiquée en Nouvelle-France s’est déroulée avec la permission du Seigneur, Robert de Lotbinière Harwood. Et comme le Mai, cet arbre écorcé planté pour l’occasion, a été bien noirci avec les tirs de fusil des soldats, la croyance veut que les récoltes seront particulièrement fructueuses cette année.

Grand succès pour les organisateurs

« La 23e édition des Seigneuriales est un succès à tous les niveaux, autant le Souper des Seigneurs que l’affluence sur le site tout au long de la fin de semaine. Même la belle température était au rendez-vous ! indique Christiane Lévesque, ravie. Les gens ont répondu à l’appel et sont venus en grand nombre. Pour nous, c’est mission accomplie! » Cette dernière tient à souligner le travail de l’équipe de bénévoles, des artisans et des commerçants qui ont accueilli les visiteurs avec bonne humeur et générosité.

Le site des Seigneuriales a également accueilli le plateau de tournage de l’émission Sucré Salé samedi. Les intéressés pourront la visionner sur les ondes de TVA cette semaine et avoir un aperçu des Seigneuriales.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *