Salaberry-de-Valleyfield inaugure son écocentre

L’écocentre est situé au 2575 boulevard Monseigneur-Langlois, en face de l’usine Goodyear. (Photothèque)
L’écocentre est situé au 2575 boulevard Monseigneur-Langlois, en face de l’usine Goodyear. (Photothèque)

L’Écocentre Salaberry-de-Valleyfield, aux installations modernes et répondant aux normes, un projet de plus de 2 millions $, accueille maintenant les Campivallensiens pour donner une deuxième vie à un maximum de résidus, loin de l’enfouissement.

Ce service permet d’aller porter gratuitement des matières qui pourront être réemployées, récupérées ou valorisées et ce, pour un volume de moins de trois mètres cubes par visite et d’un maximum cumulatif de douze mètres cubes par an; au-delà de ce volume, une tarification s’applique. Les citoyens pourront, entre autres, y apporter bois, métal, résidus domestiques dangereux, matériaux d’excavation de construction, matériel informatique, piles, pneus et objets pouvant être réutilisés.

« Cette construction à valeur écologique, parfaitement aménagée et équipée, comptant huit conteneurs, offre un large éventail de matières à récupérer et un système de tri précis, car plus un tri est soigné et précis, plus le potentiel et la capacité de récupération et de valorisation sont augmentés. Nous comptons détourner de l’enfouissement plus de 3 000 tonnes métriques de matières résiduelles, soit 60 % des 5 230 tonnes métriques, représentant le potentiel de matières résiduelles pouvant être récupérées/réutilisées/valorisées. Il s’agit d’une initiative qui permettra à la municipalité d’atteindre les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, qui vise à réduire la quantité de déchets enfouis.J’invite tous les Campivallensiens à utiliser les services offerts par l’écocentre et ainsi diminuer les coûts d’enfouissements, répondre aux objectifs gouvernementaux et contribuer à une vie dans une ville de plus en plus verte », explique le maire de la ville de Salaberry-de-Valleyfield, Denis Lapointe.

Une entente inter municipale entre les villes de Salaberry-de-Valleyfield, Saint-Louis-de-Gonzague et St-Stanislas de Kostka permettra aux citoyens de ces dernières de profiter des services de l’écocentre selon la même tarification que les Campivallensiens.

Les utilisateurs sont priés de préparer leur matériel avant de les déposer. Il est préférable d’effectuer un tri, car les différents matériaux devront être déposés dans différents conteneurs sur le site. Les matières mises au mauvais endroit limitent leur valeur de récupération et coûtent plus cher.

Du 1er mai au 31 août, l’établissement sera ouvert du mercredi au dimanche, de 9 h à 17 h.

Un guide à conserver a d’ailleurs été distribué à tous les foyers desservis pour rappeler les matières acceptées, refusées, l’horaire, la tarification. Toutes les informations sont également disponibles sur le ville.valleyfield.qc.ca/ecocentre ou au 450 370-4820.

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ