Sainte-Marthe fourmille d’idées pour le centre jeunesse

Le directeur général de la Municipalité de Sainte-Marthe, Michel Bertrand, et Gaétane Gagnier, intervenante jeunesse et de loisirs. Photo Stéphane Fortier

Depuis la disparition, en juin dernier, du Centre câlin de Sainte-Marthe (Comité d’action local), mandaté pour organiser des activités visant à rapprocher les gens, la Municipalité avait une offre de services beaucoup moins importante à offrir aux jeunes et aux familles.

Il fallait donc trouver une solution afin de poursuivre la mission du Comité d’action local (CAL). Le comité était en place depuis 2009, il a accompli des choses extraordinaires pendant tout ce temps, aux dires du directeur général de la Municipalité de Sainte-Marthe, Michel Bertrand. « Nous nous attendions peut-être à une réduction des heures d’offre de services, mais pas à un départ. Et comme le conseil municipal ne voulait pas que tout s’arrête ainsi, il fallait poursuivre les activités, au moins avec un minimum de 14 heures », relate le directeur général. Gaétane Gagnier a donc été mandatée pour continuer à organiser des activités, et ce, tout en s’adaptant aux nouveaux besoins. « J’ai succédé à Marie-Hélène Thibault, celle qui était responsable pour le CAL, et j’ai mis de l’avant plusieurs projets qu’elle avait voulu mettre en place. Je connaissais la situation et savais donc quoi faire et par où commencer », explique Gaétane Gagnier,  intervenante jeunesse et de loisirs à Sainte-Marthe.

Tout ce que mettra sur pied Gaétane Gagnier et le centre jeunesse seront un beau complément au Comité de loisirs de Sainte-Marthe qui organise des événements comme le Festival de la tomate et le Festival Igloo, lequel, incidemment,  devrait avoir lieu cette année.

Déjà,  au cours de l’été, on a vu apparaître le projet Les semeurs de demain, histoire d’initier les jeunes è la culture des fruits et les légumes. Tous les mercredis, Les semeurs de demain du jardin des jeunes entrepreneurs étaient présents au parc Yvon-Lauzon pour vendre leurs légumes.

Les jeunes participent

Et l’intérêt est là. Cet été, au moins 15 à 20 jeunes ont fréquenté le centre jeunesse, et ce, pendant les trois jours offerts par Gaétane Gagnier. « Les besoins sont là et c’est la raison pour laquelle le conseil a décidé d’augmenter les heures de 14 à 20 par semaine », mentionne Michel Bertrand qui croit que le fait d’offrir ainsi des activités pour les jeunes contribue à réduire les actes de délinquance sur le territoire de la Municipalité.

Avec la collaboration de l’école Sainte-Marthe, l’organisme Panda et plusieurs garderies, l’intervenante projette notamment une activité d’aide aux devoirs pour enfant TDHA et autiste et un projet d’éveil à la lecture. « Il est important de s’allier à d’autres ressources, selon Gaétane Gagnier.

Objectif premier

Le but premier de Gaétane Gagnier est ultimement de réunir les citoyens, jeunes et moins jeunes, afin qu’ils puissent socialiser en participant à une activité de loisir. Les jeunes et les adultes ont aussi besoin, parfois, de briser leur isolement. « Les jeunes d’ici sont très ouverts à se faire de nouveaux amis », indique-t-elle.

Une foule de possibilités

« Des idées, ce n’est pas cela qui manque. Cet hiver, notamment, j’entends mettre sur pied une halte motoneige, histoire de permettre aux fervents de ce sport de venir se réchauffer. On pourrait même leur servir quelques petites gâteries que les jeunes auront préparées », de révéler Gaétane Gagnier. D’autres activités hivernales pourraient également voir le jour comme le ski de fond ou la raquette.

« J’ai aussi pensé à une soirée cinéma, une soirée jeux de société et des sorties qui permettraient de faire découvrir la région, ainsi qu’une boîte à livres (sur le modèle des croques-livres), mais cette fois pour les 12 ans et plus », énumère Gaétane Gagnier.

Recherche de jeux et de jouets

On le sait, les petites municipalités comme Sainte-Marthe, même si elles offrent une belle qualité de vie à leurs citoyens, ne roulent pas sur l’or. C’est pourquoi Gaétane Gagnier a pensé organiser des activités de financement pour permettre la mise sur pied de nombreuses activités.

Incidemment, Gaétane Gagnier lance un appel à tous les gens de la région pour garnir le Centre des loisirs. « En tant qu’en d’intervenante jeunesse et de loisirs, je souhaite aménager davantage le Chalet des loisirs afin d’offrir de nouvelles activités et espaces de jeux aux jeunes et moins jeunes de notre municipalité. S’il y a des gens qui ont du matériel dont ils souhaitent se  départir comme des petits bacs Logo (surtout des bases), des Méga Bloks, ou encore des items telles cuisinettes pour enfant, maison Barbie, maison et petits bonhommes, lettres Tikes, petits bonhommes de tous les genres, petites autos, jeux de construction, costumes, déguisements et accessoires, matériel de bricolage (peinture, colle, carton, crayons, etc.), instruments de musique pour enfants, jeux de société (0-99 ans), consoles de jeux vidéo ou encore armoires, bacs et meubles de rangement, ils communiquent avec  Gaétane Gagnier au (450) 459-4284, poste 230.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *