Sainte-Justine-de-Newton fait ses devoirs

La Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton a décidé d’agir dans le but de faire respecter la réglementation sur les nuisances. Photothèque

Depuis la publication d’un article, le 19 avril dernier sur les nuisances publiques localisées notamment sur le 7e rang, la Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton a décidé d’agir dans le but de faire respecter la réglementation.

Depuis qu’un citoyen de Sainte-Justine, résidant sur le 7e rang, Daniel Schandelmayer, a dénoncé la situation. D’autres citoyens se sont manifestés. Notamment une dame, visant particulièrement le 4e rang et le Domaine des copains,  et qui déplore le fait que le la Municipalité ne fait pas respecter le règlement sur les conteneurs, remorques ou roulottes à des fins d’entreposage, lesquels, rappelons-le, sont prohibés. Elle considère que la Municipalité ne fait pas son travail et ferme les yeux. «  L’inspecteur municipal nous répond qu’il faut s’entendre avec nos voisins et que nous avons juste à mettre des conteneurs sur notre terrain. J’aimerais vous dire qu’en tant que propriétaire de deux résidences à Sainte-Justine-de-Newton, je trouve stupide de me faire dire d’aller à l’encontre des règlements par celui qui est censé faire appliquer les règlements », de dire cette dame.

« Tous les printemps, nous faisons une tournée dans toutes les rues de la municipalité afin de nous assurer que tous se conforment à la réglementation sur les nuisances », indique Lise Longtin, directrice générale et secrétaire trésorière par intérim. Celle-ci ajoute que dans la dernière édition du journal municipal, un avis a été également publié unn avis rappelant aux citoyens que le printemps est le moment propice de l’année pour faire le grand ménage des propriétés.
Au moment d’écrire ces lignes, des lettres étaient sur le point d’être envoyées aux propriétaires fautifs. « Habituellement, on leur donne le temps de se ramasser. Ensuite on enclenche le processus.  La première étape, c’est d’envoyer un avis. Pas la suite, si le propriétaire n’obtempère pas, parce qu’il y en a évidemment qui sont réticents, on lui envoie un constat d’infraction », explique Lise Longtin.

Et dans le cas des propriétaires qui possèdent une maison inhabitée, en mauvais état et parfois insalubre et dont le terrain est encombré de détritus ? « On ne demande pas qu’ils démolissent leur maison, mais de faire ne sorte que cela soit propre », de répondre Lise Longtin qui précise que la majorité des gens interpellés ont très bien compris la situation.

Certains diront ces avis auraient dû être acheminées bien avant. L’inspecteur municipal précédent nous a quittés ce qui a engendré un retard dans ce dossier », justifie la directrice en conclusion.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *