S.-A.-D.-B. : Mésentente au conseil municipal

Le conseiller municipal de Sainte-Anne-de-Bellevue Ryan Young se dit déçu d’une décision prise par certains de ses confrères du Conseil.

En effet, lors d’un vote le 8 décembre, trois conseillers ont refusé d’allouer un budget au conseiller Ryan Young pour qu’il participe à la Conférence sur les collectivités durables de la Fédération canadienne des Municipalités (FCM).

Pourtant, Ryan Young évalue positivement les retombées de ses deux participations antérieures, en 2006 et en 2010. « En 2006, avant même d’être élu au conseil municipal, j’ai participé pour la première fois à la Conférence sur les collectivités durables de la FCM. Il s’agit d’un événement important qui met à la disposition des administrations municipales une foule d’outils et de ressources pour mettre en place des initiatives de développement durable », explique le conseiller du district 2.

Ryan Young souligne que sa participation à cette conférence a permis à la Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue de recevoir près de 78 000 $ pour mettre en place certaines actions de son plan de développement durable, et 30 000 $ pour la plantation d’arbres. Au-delà des subventions, le conseiller ajoute que ce type d’événement permet également la création d’un réseau de ressources et de contacts.

Discorde

Le conseiller Ryan Young a donc exprimé sa volonté de participer à la conférence cette année, puisque d’autres politiques du plan de développement durable de la Ville sont susceptibles d’obtenir une subvention.

Toutefois, trois conseillers ont voté en défaveur : Daniel Boyer, Yvan Labelle, et Michel Boudreault. Ryan Young s’explique mal cette décision, et y voit une attaque personnelle. « D’autres conseillers ont assisté à des conférences cette année, sans problème. Ce refus est un affront à l’énergie que j’investis depuis des années dans les questions environnementales à Sainte-Anne-de-Bellevue. Je crois que ces conseillers évaluent mal la véritable importance de ce type d’événement, ou rejette les valeurs environnementales de la Ville », exprime-t-il.

Après avoir publié son point de vue sur les réseaux sociaux, de nombreux citoyens de Sainte-Anne-de-Bellevue ont exprimé leur support au conseiller du district 2, évoquant même la possibilité de démarrer une pétition en faveur de sa participation à la conférence.

Une question de budget

Devant le questionnement de Ryan Young, l’un des conseillers dissidents a exprimé son point de vue. « Essentiellement, notre opposition à la résolution présentée mardi dernier n’était pas dirigée contre M. Young et la conférence en question. Notre opposition venait du fait que la résolution prenait ses fonds du budget 2016 alors que ce dernier budget n’est pas encore adopté. Le Conseil et l’administration de la Ville ont présentement d’intenses discussions concernant le budget 2016 et le PTI 2016 et nous jugions prématuré d’adopter des dépenses prises sur un budget qui n’est pas encore finalisé », explique Michel Boudreault, conseiller du district 6.

« Pourtant, le directeur général de la Ville leur avaient bien expliqué, lors d’une réunion précédente, que nous allions devoir adopter une résolution avant l’adoption du budget 2016 pour avoir accès aux frais d’inscription réduit. Personne n’a rien dit à ce moment-là », déplore Ryan Young.

Un dossier qui se poursuit

À la suite de discussions, les conseillers dissidents ont accepté de rediscuter de la participation de Ryan Young à la conférence, avant l’adoption du budget 2016. « Nous avons tout de même manquer la période d’inscription à frais réduit. Je crois malgré tout qu’il faut mettre en lumière la première décision de ces conseillers, malgré qu’ils démontrent aujourd’hui une ouverture à discuter de ma participation », conclut Ryan Young.

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

3 commentaires

  1. Criostal

    And yet there is no mention of the fact that the deadline to pre-register was in fact the day before the resolution and based upon The Mayor and Ryan Young’s boisterous conversation in the streets following the meeting it was assumed by some that Ryan had already booked the admission ticket and was concerned that he would not get that money back now. Maybe if it was already booked and paid for is why the Councillors are willing to further discuss the matter. Maybe the vote was turned down simple because the motion was not properly formulated in the first place. In the mean time Ryan Young has deleted his social media rant, some would assume it was because he may have gone off half cocked without having again properly formulated the appropriate response. No one denies Ryan’s commitment to this cause nor do we doubt the benefits of attendance but we have to remember that the $78,000 grant paid only a portion of the sustainable development plan that has yet to yield much in terms of results and the $30,000 we got was based upon the town spending an equal amount to « Plant Tree », in a town surrounded by Forest, Agriculture, Eco-museums and an Arboretum. It is all nice and dandy to throw big numbers out there but the rest of the story needs to be told as well.

    Répondre
    1. Ryan Young

      When it comes to the town being able to get a discounted rate which is good for the city and the taxpayer’s bottom line, this is done occasionally but in this case it was proposed with money from the 2015 budget, and only because those three councillors agreed to it beforehand when they were asked by the Director General if he could go ahead and register me for the conference. If they had not indicated their earlier approval then it wouldn’t have been done and we would have waited until the budget was adopted in 2016 and either the town would have paid the regular rate or I would not have gone if a majority of councillors did not support me going. In terms of questioning the value of a conference like this, the value of a sustainable development plan, and the value of getting any money for trees we already we’re planning to plant (towns are facing the worst crisis in terms of their urban forests then at any other time because of the Emerald Ash Borer), it’s your opinion but I am confident that the people who elected me, and a majority of Ste-Anne-de-Bellevue residents support all those things and welcome them as initiatives that inspire civic pride.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Calendrier des Fêtes
25 et 26 décembre
27 au 29 décembre
1er et 2 janvier
Fermé
Fermé
Horaire régulier
Voir l'horaire complet
PUBLICITÉ