Robert Godin : La clé du succès

MMC robert godin
Le fondateur de l’entreprise Les Guitares Godin a joué quelques notes avec le Merlin lors de sa conférence. (Photo Marie-Maxime Cousineau)

Mardi matin, la Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges, en collaboration avec le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, a reçu Robert Godin, fondateur de l’entreprise Les Guitares Godin, pour un déjeuner-conférence. Celui-ci a livré un discours inspirant, faisant un retour sur les étapes qui ont mené au succès de l’entreprise.

Si l’on pouvait décrire Robert Godin en quelques mots, passion, détermination et audace nous viendraient en tête. À l’âge de 7 ans, Robert Godin a composé ses premières notes à la guitare. À l’époque, le monde de la guitare n’était pas ce qu’il est aujourd’hui : cet instrument n’était pas adapté aux personnes gauchères, ni à la musique d’aujourd’hui.

Rapidement, Robert Godin s’intéresse à la conception des guitares. À 15 ans, il travaille dans l’atelier de réparation de guitares de sa tante, duquel il reprend la direction à 18 ans. Avant la fin des années 60, son atelier enregistre 1,2 M$.

Au début des années 70, Robert Godin s’associe à Normand Boucher, propriétaire d’une usine de fenêtres de bois qu’il a reconvertie en usine de guitares. Ils s’unissent pour produire la marque Norman. Mais à la fin des années 70, Robert Godin reprend seul les rênes de l’entreprise.

Aujourd’hui, l’entreprise de Robert Godin est florissante. Les nombreuses marques des guitares Godin, parmi lesquelles Seagull, La Patrie, Simon & Patrick et Art & Lutherie, sont distribuées dans près de 70 pays à travers le monde. L’entreprise enregistre, cette année encore, une croissance impressionnante, et ce, après plus de 40 ans dans le milieu.

Comment Robert Godin a-t-il accompli un tel exploit?

Miser sur l’innovation

« Ce qu’il ne faut pas perdre de vue, c’est que le succès qu’on connaît des guitares Godin ne s’est pas construit en 10 ans, c’est le travail d’une vie », partage l’homme d’affaires aguerri.

Mais les forces de Robert Godin, ce sont l’innovation et le dépassement. Au fil des années, il a investi notamment dans la machinerie lui permettant de fabriquer ses propres guitares. « Étonnamment, ça été assez facile de me faire un nom dans le domaine de la guitare. Les grands fabricants de guitares de l’époque n’ont amené aucun changement dans leurs produits en 30 ans. Ils n’ont pas misé sur des investissements à long terme. Si bien que les guitares Godin se sont forgé une place sans qu’ils nous voient passer », affirme le résident de Vaudreuil-sur-le-Lac.

Ce qui ressort du discours de Robert Godin, c’est de ne jamais se reposer sur ses acquis, de continuer à se surpasser, de travailler pour le plaisir aussi. C’est par pur plaisir et par intérêt que l’entreprise de Robert Godin a développé le MultiOud, un instrument d’origine orientale révolutionnaire grâce auquel l’entreprise a percé le marché de la Turquie et des pays avoisinants. C’est aussi par plaisir que l’entreprise a développé le Merlin, un instrument destiné à l’apprentissage de la guitare pour les jeunes et les personnes âgées.

S’adapter 40 ans plus tard

Avec l’avènement des nouvelles technologies et la vente en ligne, les guitares Godin ont été forcées de s’adapter. « Pour l’achat en ligne, les guitares doivent plaire aux acheteurs en quelques secondes », souligne Robert Godin. Mais les nouvelles technologies n’effraient pas Robert Godin. « J’ai l’impression de commencer dans le milieu avec toutes ces nouveautés, mais il faut simplement continuer d’innover avec la technologie maintenant disponible », précise-t-il.

Aujourd’hui, les fils de Robert Godin sont activement impliqués dans l’entreprise, tandis que le fondateur se concentre sur le terrain.

« Si j’ai un conseil à donner aux entrepreneurs, c’est de se positionner à l’avant de leur entreprise, en contact direct avec les clients, et non pas à l’arrière », conclut-il.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *