Regard sur le marché immobilier du Suroît

De nombreux invités sont venus en apprendre sur le contexte du marché immobilier dans la région lors du déjeuner-conférence de mardi matin. (Photo Myriam Delisle)
De nombreux invités sont venus en apprendre sur le contexte du marché immobilier dans la région lors du déjeuner-conférence de mardi matin. (Photo Myriam Delisle)

Le 17 mars, la Chambre de commerce et d’industrie Beauharnois-Valleyfield-Haut-St-Laurent et l’APCHQ Montérégie-Suroît présentaient un déjeuner-conférence sur les perspectives économiques du Suroît.

Les thèmes abordés touchaient les tendances marquantes et enjeux importants, la vitalité du marché résidentiel de la région et le marché de la revente, pour ne nommer que ceux-là. Pour l’occasion, plusieurs entrepreneurs, gens d’affaires et citoyens se sont réunis afin d’en apprendre plus sur ce que nous réserve le marché immobilier en 2015 et 2016. Francis Cortellino, analyste de marché pour la Société Canadienne d’Hypothèque et de Logement (SCHL) a donc dressé un portrait de la situation, suivi de Patrice Tardif, conseiller principal, Centre du logement abordable à la SCHL, qui a expliqué divers programmes de subventions et de prêts.

Marché changeant

D’abord, le premier conférencier a expliqué le contexte actuel, où l’emploi est en baisse chez les jeunes acheteurs, diminuant ainsi la demande d’achat de la part de cette catégorie de premiers acheteurs. De plus, la croissance de population vit un ralentissement. Toutefois, dans Vaudreuil-Soulanges, cette donnée a augmenté de 12 % dans la dernière année.

Puis, le point que les convives retiendront sans doute concerne les copropriétés. En effet, le marché des copropriétés avantage grandement les acheteurs cette année. L’offre étant grande (un nombre croissant d’inscriptions) et les ventes étant à la baisse, les prix sont intéressants pour les acheteurs de ce type de propriété. La situation est similaire pour les maisons unifamiliales.

Dans le marché du neuf, soit de la construction, ce sont plutôt les logements locatifs qui ont la cote, une augmentation due à la construction de nombreux centres d’hébergement pour personnes âgées.

De plus, en matière de condominiums neufs, les statistiques démontrent une hausse d’unités inoccupées. Dans Vaudreuil-Soulanges, sur 180 unités, 115 demeurent libres. Les mises en chantier de maisons quant à elles affichent une certaine stabilité.

Pour obtenir plus de détails sur le marché actuel, il est possible de s’informer au www.apchq.com ou www.schl.com

 

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *