Réduction de la vitesse des trains : Guy Pilon heureux

Les trains transportant du pétrole du CN devront ralentir dans les zones habitées.
Les trains transportant du pétrole du CN devront ralentir dans les zones habitées.

Sécurité – Le Canadien National (CN) a annoncé son intention de réduire la vitesse de ses trains transportant du pétrole dans les zones urbaines. Le maire Guy Pilon, pour qui il s’agit d’un cheval de bataille, s’en réjouit.

Une catastrophe survenue en Ontario en mars dernier a, selon toute évidence, convaincu l’entreprise ferroviaire de diminuer la vitesse de ses trains à 56 km/h dans les zones urbanisées.

«On travaillait sur ce dossier là depuis bien avant la tragédie Lac-Mégantic », explique le maire Pilon. Selon lui, l’allongement et l’alourdissement des convois ferroviaires ajoutés à une grande vitesse de circulation mettent en danger les populations qui habitent à proximité des voies ferrées.

Par courriel, Le Canadian Pacific (CP), le principal compétiteur du CN, a signalé à VIVA média qu’elle n’a pas l’intention de commenter les intentions d’une autre entreprise. Sa porte-parole explique aussi que le CP rencontre ou excède toutes les réglementations fédérales en matière de transport. Ainsi, on ne peut s’attendre à ce qu’elle abaisse la vitesse de ses trains.

« Le CP a bien raison en disant qu’elle respecte les règlements gouvernementaux, admet Guy Pilon. Maintenant, c’est au tour du gouvernement fédéral et de mettre ses culottes. On nous dit toujours que nos demandes vont entraîner des dépenses. C’est plate parce que ça va prendre la perte de vies humaines avant que l’on se décide à agir.»

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
FAITES-VITE
PUBLICITÉ