Que fera le MTQ avec le quai à Pointe-des-Cascades?

La partie gauche du quai est la plus exposée au courant du fleuve, donc la plus endommagée. Les cones indiquent de ne pas s’y aventurer. 

Après l’effondrement d’une partie de 30 mètres du quai à l’entrée du canal la grande jetée à Pointe-des-Cascades, à la fin janvier, le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTQ) explique les actions posées et à venir.

À l’été 2016, le ministère a fait des inspections du mur du quai du canal à l’entrée de la grande jetée. C’est à ce moment qu’une accélération du processus de dégradation du mur a été constatée. La partie supérieure du mur étant instable, le Ministère a fermé l’accès à la pointe du quai.

« On a demandé une expertise géothermique, qui a permis d’identifier une intervention qui permettait de sécuriser le mur. On était rendu là. Le Ministère prévoyait intervenir après la fonte des neiges pour sécuriser le mur », explique Josée Séguin, porte-parole de la direction de la Montérégie du MTQ, confirmant que les nouveaux événements leur ont été rapportés au début de la semaine du 23 janvier.

Un ingénieur du MTQ s’est rendu sur place pour évaluer la situation. De plus, des panneaux de signalisation « Accès interdit» ont été installés à l’entrée de la jetée. La porte-parole précise que d’autres panneaux « Danger » seront aussi ajoutés très bientôt. Une expertise complémentaire est en cours, parce que le Ministère doit ajuster l’intervention initiale prévue à la fonte des neiges pour sécuriser le mur. Il s’agissait de faire une excavation derrière le mur pour enlever la pression que les terres exerçaient sur celui-ci, dans le  but de le maintenir en place et d’éviter son effondrement. Cette solution se voulait temporaire, le temps d’effectuer des travaux permanents qui aurait nécessité des travaux touchant au cours d’eau.

Entretien du canal

Le canal et les terrains adjacents relèvent du MTQ. Le Ministère effectue un entretien régulier du canal qui consiste en la coupe d’arbustes, le nettoyage des fossés, la pose et la réparation de clôtures au besoin ainsi que le nettoyage des écluses.

« On a fait une opération qu’on appelle ‘‘grand ménage’’, en 2012, qui consistait à nettoyer le fond du canal au grand complet. En plus, on fait des inspections générales aux deux ans qu’on appelle ‘‘doigt sur la pièce’’. On fait des inspections annuelles et on fait aussi des inspections sous-marines qui sont faites aux dix ans », détaille Josée Séguin, ajoutant que selon les résultats des inspections, le MTQ procède à des travaux pour assurer le maintien et la sécurité du canal, et ce, en consultant les municipalités du secteur si possible.

Les municipalités sont les yeux sur le terrain pour le MTQ, bien que des inspecteurs du Ministère se rendent régulièrement sur le terrain. C’est d’ailleurs grâce aux constatations des gens à Pointe-des-Cascades que le Ministère a été informé des problèmes en 2016 et récemment.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre