Pour le maire Grimaudo, le carrefour giratoire est « la » solution

Le maire de Saint-Lazare, Robert Grimaudo croit que la solution du carrefour giratoire angle St-Louis et Bédard est la solution la plus valable. Photothèque

Réagissant à la pétition qui circule auprès des résidents du secteur de St-Louis et Bédard, le maire de Saint-Lazare, Robert Grimaudo, tenait à défendre de nouveau le projet de carrefour giratoire.

Pour lui, il ne s’agit surtout pas de procéder à une expropriation sauvage. « C’est une négociation pour avoir des parcelles de terrains. La Ville entend négocier de gré à gré avec les propriétaires pour obtenir des parcelles de terrain afin de concrétiser le projet », indique le maire d’entrée de jeu. Et que pense-t-il de la démarche de son collègue du conseil ? « Ce que monsieur Esculier dit qu’il fait, c’est d’obtenir le pouls de la population à ce sujet. Ce n’est pas prendre le pouls de la population lorsqu’on fait signer un nom en bas d’une pétition », croit-il.

De fait, actuellement, la Ville est en négociations avec cinq propriétaires pour l’expropriation de parcelles de terrains.

Pour lui, il est clair que l’avenue du carrefour giratoire est la seule valable.  « Cette démarche est entreprise pour éventuellement, si tout le monde est d’accord, aménager un carrefour giratoire. Je crois que c’est la seule solution à ce coin problématique. On le sait que ça fonctionne bien ailleurs, Mont-Tremblant en est un bon exemple », démontre-t-il.

La seule solution ? Vraiment ? « On dit que cela coûte plus cher que des feux de circulation. Mais il faut savoir que, quand les feux de circulation sont bien faits, qu’ils sont efficaces, c’est sûr qu’ils vont coûter plus cher et à cause de la ligne de transport souterraine, il y aurait plus d’expropriation à faire », de préciser le maire. Et ce dernier a ajouté un argument qui vient renforcer sa position. « Nous avons fait faire des études par des firmes spécialisées et leur recommandation, c’est un carrefour giratoire », justifie Robert Grimaudo.

« Avec des feux de circulation, il faut aussi prévoir l’aménagement de voies d’accès. Adopter des feux de circulation à cet endroit au lieu d’un carrefour giratoire coûterait un peu moins de 600 000 $ de plus soit 2, 585, 000 $ au lieu de 2, 010, 000 $ pour le carrefour giratoire »,  tient à préciser Serge Tremblay, directeur général de la Ville de Saint-Lazare.

« Les coûts d’acquisition de parcelles de terrains sont encore à évaluer », mentionne le directeur général.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre