Police : Une journée pas comme les autres

Réjean Bouchard a été accueilli par tous ses collègues à son retour au poste.
Richard Bouchard a été accueilli par tous ses collègues à son retour au poste.

SQ – Richard Bouchard a garé sa voiture de patrouille jeudi à 15 h. Il clôturait une autre journée sur la route, mais aussi une fructueuse carrière de 39 ans.

Une telle longévité au sein d’un corps policier est un fait d’armes en soi à en croire le sergent Bruno Beaulieu, collègue du principal intéressé. « Il a passé sa carrière sur l’asphalte, en patrouille. Il n’a pas travaillé dans les bureaux ou aux enquêtes. C’est quelque chose de rare », commente l’officier.

« C’est 39 ans, mais on dirait que tout a commencé hier », clame quant à lui le vétéran policier qui a œuvré pour la police municipale de Vaudreuil avant de joindre les rangs de la Sûreté du Québec (SQ).

Il admet par ailleurs, de façon bien compréhensible, que sa dernière journée de patrouille a été émouvante. « Depuis ce matin, les émotions sont très présentes », avoue Richard Bouchard. Tous avaient les émotions à fleur de peau alors que tous ses collègues et supérieurs se sont réunis dans le stationnement du poste de la Montérégie Est pour y accueillir le dernier retour du plus ancien policier du groupe.

Richard Bouchard tire une grande fierté de son passage sur les routes du Vaudreuil-Soulanges. « C’est sûr que les gens ne nous aiment pas tout le temps, mais j’ai le sentiment d’avoir contribué à la sécurité de mes concitoyens, philosophe celui que ses collègues surnomment affectueusement Boutch. Chacune de mes interventions a peut-être évité que quelque chose de grave ne se produise. »

Pour l’avenir immédiat, il ne se fixe pas trop d’objectifs. Préférant prendre le temps de s’occuper de son épouse, de sa famille et de lui, l’agent Bouchard remercie aussi son entourage. Il poursuit : « Je suis avec mon épouse, que j’ai mariée il y a 37 ans, et c’est une des plus belles choses que j’ai dans la vie avec mes enfants. À partir de demain, je vais prendre la vie au jour le jour et je vais faire mon possible pour répandre le bien autour de moi. »

L’agent d’expérience jouissait du respect le plus total de ses confrères et consœurs.
L’agent d’expérience jouissait du respect le plus total de ses confrères et consœurs.

Nobles projets. Bonne retraite, Boutch

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *