Pointe-des-Cascades: Bris d’aqueduc en pleine tempête

En plein cœur de la tempête de neige, le système d’aqueduc de Pointe-des-Cascades a brisé à sept endroits, obligeant le village à lancer ses mesures d’urgence.

Alors qu’il déneigeait, mardi aux environs de 15 h, un employé de la voirie de Pointe-des-Cascades a constaté une fuite d’eau majeure.  Une demi-heure plus tard, cinq fuites d’eau étaient rapportées. Une situation exceptionnelle, arrivant à un bien mauvais moment alors que l’une des pires bordées de neige des dernières décennies s’abattait sur  la province.

« Vu qu’on a manqué d’eau de manière générale, le mardi soir sept ou huit pompiers du service incendie sont rentrés en support. Toute de suite, on a ouvert le centre communautaire, situé dans un secteur où l’on avait de l’eau, et l’on a mis l’information sur notre site Web que les gens pouvaient y aller aux toilettes et venir se chercher de l’eau », explique le maire de Pointe-des-Cascades, Gilles Santerre.

Pointe-des-Cascades possède une équipe de trois personnes aux travaux publics. Ce sont les mêmes qui sont affectés au déneigement qu’au bris d’aqueduc. Deux équipes privées ont été contactées mardi soir pour venir en renfort pour aider la municipalité dans la réparation des fuites d’eau, et ce, dès mercredi matin.

« Mercredi, on a ouvert le centre communautaire de 7 h le matin à 22 h. Les pompiers ont passé les avis de prévention, dans la grosse tempête. Mercredi, le désavantage qu’on avait c’est qu’avec les écoles fermées tout le monde était chez eux. Le centre communautaire a été très populaire », souligne Gilles Santerre.

 

Au total, Pointe-des-Cascades a dû affronter sept bris d’aqueduc dans trois secteurs. La raison des bris d’aqueduc était encore inconnue, lorsque le maire a répondu aux questions de VIVA média vendredi matin. Le réseau étant rétabli à 100 % depuis jeudi soir 20 h 30, le maire pouvait enfin souffler un peu. Les bris ont touché 30 % des citoyens de sa municipalité. Il dit avoir été disponible 24 h sur 24 pour suivre l’évolution de la situation. Il lève son chapeau aux employés municipaux qui ont travaillé sans relâche pour le déneigement et la réparation des bris sur le réseau d’aqueduc, entre autres, Stéphane Tiffault et Gislain Boies.

« Mes employés ont embarqué sur le déneigement et se sont relayés à tour de rôle les deux parce qu’il y a un maximum d’heures à respecter  selon les lois. À travers tout ça, il a fallu qu’ils gèrent et appellent tout le monde. Après ça, il a fallu qu’ils s’occupent de réparer les bris. Ce n’était pas des conditions faciles. Un nombre de fuites majeures comme ça ce n’est jamais arrivé avant et il faut trouver la cause », conclut le maire, précisant qu’habituellement lorsqu’il y a un bris d’aqueduc cela est réparé à l’intérieur d’un délai de six heures.

 

 

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux être le premier
à lire la nouvelle?

 

Je veux recevoir mes nouvelles à

RESTEZ INFORMÉ! Suivez VIVA média sur les réseaux sociaux.

Merci de nous suivre