Pianolitudes: Un bébé, un album, un spectacle

Quand un futur papa, pianiste et compositeur, désire communiquer avec sa fille à travers la membrane du bedon de sa blonde, ça donne des compositions teintées de douceur, d’intimité et de fantaisie.

Collaborateur de nombreux artistes dont Jean Leloup, Loco Locass, Karkwa, Yann Perreau et Robert Charlebois, Martin Lizotte fait également partie de nombreux groupes comme Coyote bill, Papagroove et Les Pornflakes. L’album Pianolitudes était son premier projet en solo dans lequel il effectuait un retour à la source : le piano et la communion avec le bois.

« Quand j’ai appris la venue au monde de mon enfant, j’ai eu une prise de conscience. J’ai eu envie de faire un truc où je me retrouvais seul avec mon piano », précise l’artiste.

Cadeau musical

L’album Pianolitudes est sorti en janvier 2014, un certain temps après la naissance de sa fille Simone. Le délai est, entre autres, attribuable aux nombreuses soirées de travail en studio avec son ami et collaborateur Mathieu Desy afin de peaufiner les chansons.

D’abord un cadeau de naissance, l’album a maintenant pris la forme d’un spectacle, qui sera présenté, entre autres,  à la salle Pauline-Julien, le 3 avril prochain, à 15 h.

Seul sur scène

« Le travail en solo n’était pas une fuite. En général, je m’entends bien avec les autres humains.  Mais c’est certain que de me retrouver seul sur scène, la gêne est plus présente », souligne Martin Lizotte.

C’est en compagnie de son complice et contrebassiste Mathieu Desy que le pianiste présente sur scène sa musique envoûtante et empreinte d’originalité. Aimant surprendre les spectateurs, l’artiste leur réserve aussi quelques surprises afin de stimuler leurs sens pendant sa prestation.

D’une chose à l’autre, Martin Lizotte se prépare maintenant à accueillir un troisième enfant qui lui aussi aura son album. Un autre projet qui verra probablement le jour en 2016 et sur lequel on pourra entendre les sonorités chaudes de la contrebasse de son fidèle ami.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

1 commentaire

  1. Pingback: Pianolitudes: Un bébé, un album, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ