Peter Schiefke rencontre les citoyens

© Marie-Maxime Cousineau
Le candidat à l’investiture du PLC dans Soulanges-Vaudreuil, Peter Schiefke, a fait connaître les enjeux qui le préoccupent, notamment les familles, l’environnement et l’économie.

Candidat à l’investiture du PLC

Dimanche, une quarantaine de personnes étaient rassemblées au centre communautaire Stephen F. Shaar d’Hudson pour rencontrer Peter Schiefke, candidat à l’investiture du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Vaudreuil-Soulanges.

La rencontre arborait un caractère très familial alors que les citoyens de la région se déplaçaient en famille pour rencontrer le candidat à l’investiture du PLC dans Vaudreuil-Soulanges.

Maquillage, clowns et ballons déployés dans des formes et des figures diverses, le rassemblement n’a pas négligé les enfants. C’était également l’occasion pour les Vaudreuil-Soulangeois de rencontrer Peter Schiefke, de lui faire part de leurs demandes et de ce qu’ils aimeraient voir se réaliser dans la région à court comme à long terme.

Organisée par les Jeunes libéraux du Canada actifs dans la région, la rencontre a aussi permis au candidat de faire connaître ses intérêts pour la région. « Le chef du parti, Justin Trudeau, a choisi de laisser les membres libéraux s’exprimer dans le choix du candidat qui représentera leur comté », a souligné Cameron Ahmad, président des Jeunes libéraux du Canada, section Québec.

Un homme engagé

Diplômé des Universités McGill et Concordia, directeur de la succursale canadienne de la sensibilisation sur les changements climatiques de la Fondation Al Gore et expert en développement durable depuis plus de 10 ans, Peter Schiefke croit pouvoir contribuer significativement à sa communauté.

Il promeut activement le soutien aux familles, la protection de l’environnement, la création d’opportunités économiques, l’unité nationale et la défense des libertés civiles au Canada et à l’étranger. Il a notamment travaillé pendant quatre ans en Afrique de l’Est où il accomplissait des actions humanitaires, et a consacré sept années à travailler avec les petites entreprises, les écoles et les groupes communautaires sur le développement durable. Son projet, Nous n’oublierons jamais, visant à sensibiliser les Canadiens sur les sacrifices consentis par les anciens combattants a reçu une mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants.

« Dans ma vie, j’ai accompli des réalisations que je n’aurais jamais cru possibles lorsque j’étais jeune. Toutes ces réalisations ont été rendues possibles grâce aux ressources d’un pays tel que le Canada », a expliqué d’entrée de jeu le candidat.

Le candidat a à cœur quelques enjeux. Il souhaite que les familles défavorisées ou de classe moyenne puissent permettre à leurs enfants de suivre des études postsecondaires. Il compte également faire pression pour que le gouvernement adopte un plan d’énergie à long terme. « Nous sommes le seul pays du G8 à ne posséder aucun plan d’avenir quant aux ressources naturelles. Nous nous devons de moins dépendre du pétrole », a affirmé le candidat à l’investiture. Enfin, il a encouragé une plus grande collaboration entre les Municipalités et le gouvernement du Canada. Selon lui, les Municipalités sont souvent contraintes à prendre des décisions qui affectent leurs citoyens, faute de ne pas pouvoir compter sur les ressources du gouvernement. « Nous devons réduire le fardeau fiscal des citoyens », a-t-il clamé.

En attendant que les membres libéraux puissent voter pour le candidat de leur choix, ils peuvent s’enquérir des différents candidats à l’investiture dans la région et sur les enjeux qui les préoccupent.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ