Peter Macleod plus libre et drôle que jamais

peter_macleod_libre_visuel_diffuseur
Photo Eric Myre

De spectacle en spectacle Peter Macleod est de plus en plus drôle. Libre, est son cinquième one-man-show. L’humoriste s’est encore  une fois renouvelé dans ses propos pour ce spectacle qui s’arrêtera à la salle Albert-Dumouchel, le 16 décembre. Celui qui a failli mourir dans un accident d’avion il y a trois ans, poursuit toujours le même but : faire rire.

Pourquoi avez-vous donné ce titre-là à votre nouveau spectacle?

Je dirais que c’est une quête de l’humain en général. On vit dans un monde de moins en moins libre, mais on veut encore beaucoup de liberté. La liberté ça ratisse tellement large. Avant je pensais que la liberté avait une définition, aujourd’hui je m’aperçois que la liberté c’est plein de choses. Tu peux être marié, avoir douze enfants et être complètement libre. Tu peux être célibataire et n’être pas libre du tout. J’adore le thème de la liberté.

Vous avez dit qu’après votre accident d’avion, vous êtes devenu l’homme le plus libre. Que vouliez-vous dire?

Entre le moment où je me suis fait frapper en vol et que je me suis écrasé dans le bois, je ne pouvais rien faire à part attendre la suite des choses. Une fois que je suis sorti de là, tous les petits problèmes et irritants de la vie, ce n’est tellement rien. Tu es vivant après avoir eu un crash d’avion. Tu es debout sur une petite montagne et tu vois la carcasse de ton avion en morceaux, le sentiment de liberté était tellement fort. C’est ce que j’essaye de recréer au quotidien.

Quels sujets abordez-vous dans ce cinquième spectacle?

Je pourrais faire 1000 spectacles et toujours avoir des choses à dire. Ma vie change et mes priorités changent. Je parle un peu de l’influence des téléphones cellulaires sur l’être humain d’aujourd’hui, des médias sociaux et de la religion. Ç’a toujours un lien avec la liberté. Le téléphone, ça peut être très pratique, mais d’un autre côté ça peut te brimer énormément de liberté. La religion, je raconte qu’en vieillissant je suis moins religieux et beaucoup plus spirituel, parce que la religion a enlevé beaucoup de liberté aux gens dans l’histoire de l’humanité.

Est-ce qu’il y a un numéro du spectacle que vous voulez mettre de l’avant?

C’est l’ensemble, ce show-là c’est un bloc. Il s’appelle Libre et je dirais que c’est une suite de numéros qui s’enchaînent et qui parlent de la liberté d’une manière ou d’une autre. Du début à la fin, j’amène les gens dans un univers. C’est sûr que le numéro des religions est ressorti et a fait parler dans les médias. Mes autres shows pouvaient se décortiquer, mais celui-là c’est comme un bloc qu’il faut voir dans l’ensemble.

Pour se procurer des billets : 450 373-5794

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ