Perquisitions et arrestations

Perquisitions et arrestations Cannabis : la Sûreté du Québec frappe à nouveau Les activités criminelles sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges n’ont pas cessé ces derniers jours, et, avec elles, les initiatives de la Sûreté du Québec pour freiner les contrevenants. À la suite d’un appel au 911 le 4 juin dernier, les policiers de la MRC de Vaudreuil-Soulanges Ouest ont procédé à une perquisition sur un site de production de cannabis. Au terme de l’opération, deux résidents des Coteaux ont été arrêtés. La Sûreté du Québec a confirmé la perquisition de 104 plants de cannabis, en plus de l’équipement servant à cette production. Le lendemain, les policiers du poste ouest ont procédé à une autre perquisition, cette fois du côté de Saint-Zotique. Christopher Motard a été arrêté pour production de cannabis, possession dans le but de trafic et possession d’une arme à feu à autorisation restreinte. La Sûreté du Québec a saisi environ neuf kilos de cannabis, de même qu’une arme de poing chargée de calibre 22. L’homme a comparu à la cour le 6 juin dernier. Un résident de Saint-Colomban a également été intercepté par les policiers de Vaudreuil-Soulanges récemment, à la suite d’une infraction liée à l’utilisation d’un cellulaire pendant la conduite d’un véhicule automobile. Les autorités ont par ailleurs procédé à son arrestation parce qu’il était en possession de plus d’un kilogramme de cannabis. Opération Cisaille Il existe, à la Sûreté du Québec, un programme qui lutte contre la production et le trafic de marijuana sur le territoire québécois. Ainsi, tous les ans, les membres de la Sûreté du Québec travaillent conjointement avec la communauté, les autres organisations policières, les organismes publics et les entreprises privées afin de mettre un terme aux activités de production et de trafic. Cannabis
Cannabis

Cannabis : la Sûreté du Québec frappe à nouveau

Les activités criminelles sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges n’ont pas cessé ces derniers jours, et, avec elles, les initiatives de la Sûreté du Québec pour freiner les contrevenants.

À la suite d’un appel au 911 le 4 juin dernier, les policiers de la MRC de Vaudreuil-Soulanges Ouest ont procédé à une perquisition sur un site de production de cannabis. Au terme de l’opération, deux résidents des Coteaux ont été arrêtés. La Sûreté du Québec a confirmé la perquisition de 104 plants de cannabis, en plus de l’équipement servant à cette production.

Le lendemain, les policiers du poste ouest ont procédé à une autre perquisition, cette fois du côté de Saint-Zotique. Christopher Motard a été arrêté pour production de cannabis, possession dans le but de trafic et possession d’une arme à feu à autorisation restreinte. La Sûreté du Québec a saisi environ neuf kilos de cannabis, de même qu’une arme de poing chargée de calibre 22. L’homme a comparu à la cour le 6 juin dernier.

Un résident de Saint-Colomban a également été intercepté par les policiers de Vaudreuil-Soulanges récemment, à la suite d’une infraction liée à l’utilisation d’un cellulaire pendant la conduite d’un véhicule automobile. Les autorités ont par ailleurs procédé à son arrestation parce qu’il était en possession de plus d’un kilogramme de cannabis.

Opération Cisaille

Il existe, à la Sûreté du Québec, un programme qui lutte contre la production et le trafic de marijuana sur le territoire québécois. Ainsi, tous les ans, les membres de la Sûreté du Québec travaillent conjointement avec la communauté, les autres organisations policières, les organismes publics et les entreprises privées afin de mettre un terme aux activités de production et de trafic.

Pour se livrer à leurs activités, les contrevenants s’approprient illégalement des terres boisées, agricoles, résidentielles ou simplement vacantes. Ils plantent de mai à juillet et font habituellement la récolte du cannabis au début de l’automne. Ces personnes ou ces organisations criminelles peuvent même aller jusqu’à menacer ceux qui s’opposent à leur projet. Il est donc important de permettre aux policiers de travailler et de ne pas s’aventurer trop près d’un secteur de culture.

Toutefois, la population est invitée à communiquer tout renseignement susceptible d’aider les policiers dans leur travail d’éradication. Si vous détenez de l’information, avez des doutes quant à certaines personnes ou à des activités inhabituelles dans votre quartier, communiquez sans tarder avec la Sûreté du Québec. Tous les appels demeurent confidentiels et anonymes.

À propos de l'auteur

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *