Patinoire féerique sur la rivière Rigaud

Le maire souhaite que la patinoire fasse partie d’une tradition hivernale dans sa ville.

L’année dernière, la Ville de Rigaud a voulu faire une patinoire sur la rivière Rigaud, mais le projet a avorté. L’administration ne baisse pas les bras et récidive encore cette année dans son intention de donner accès à la rivière aux citoyens et aux visiteurs avec une patinoire d’environ deux kilomètres.

Une résolution a été votée, lors de la réunion du conseil du 14 novembre, pour l’attribution de deux contrats à Hydro météo pour l’analyse et la recommandation technique d’un géophysicien ainsi que pour l’aménagement et l’entretien, et ce, pour un montant d’un peu plus de 57 000 $. Il ne reste plus qu’à attendre une autorisation du ministère des Transports et, bien entendu, la neige et le froid. VIVA média a rencontré le maire Hans Gruenwald, ce matin, pour discuter du projet.

Expliquez-nous le projet?

Il y a vingt ans, il y a eu une fusion entre la ville de Rigaud et la paroisse Sainte-Madeleine-de-Rigaud. En 2016, on a décidé de souligner cet événement-là. On a fait une tentative de patiner sur la rivière Rigaud, pareil à ce qui se fait à Ottawa sur le canal Rideau. Mère Nature n’a pas très bien coopéré l’année passée. La glace n’était pas assez épaisse pour la sécurité. On revient à la charge cette année. L’idée est de patiner du pont de la rue Saint-Jean-Baptiste jusqu’au pont de l’autoroute 40.

Pourquoi demander des autorisations au ministère?

On descend sur le terrain de l’église, mais pour que cela soit facile d’accès il faut passer en dessous du pont. C’est là qu’on a besoin de l’approbation du Ministère. Si les résultats de cette tentative d’accès ne sont pas au rendez-vous, on va quand même descendre avec des escaliers qu’on va faire. On a aussi l’autre côté de la rivière où l’on peut avoir un accès. On ne sait pas où on va passer, mais on va passer.

Est-ce que c’est une idée qui date de plusieurs années?

Ça s’est fait, il y a longtemps. Dans le temps, tu nettoyais et tu allais patiner. Maintenant, il faut mieux encadrer cela. En 2013, j’ai fait mesurer la glace. Le conseil avait déjà ces ambitions-là. On cherchait des événements pour démarquer Rigaud. À l’ouest de Montréal, cela va être pas mal la seule rivière sur laquelle on va pouvoir patiner.

Serez-vous le premier citoyen à mettre le patin sur la glace?

Certainement! Et j’encourage les citoyens à me suivre et à participer. La vision des élus de Rigaud est de faire un milieu de vie sur la glace. C’est comme lorsqu’on a un bateau. Ce n’est jamais très longtemps dans l’été et dans les journées il y en a la moitié de gâtée par la météo. Il faut quand même faire quelque chose pour sortir les gens des maisons pour qu’ils participent et qu’ils fassent de l’exercice. N’importe quoi qui est rassembleur, je trouve ça fantastique.

Qu’est-ce qui fait la beauté de votre ville l’hiver?

On a une énorme participation des adeptes de motoneige, le mont Rigaud et la location de raquettes au chalet de l’Escapade. Il y a plein d’activités à l’extérieur. Finalement, c’est la nature et le bon air.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *