Pacte municipal: Guy Leclair catastrophé

Guy Leclair déplore les coupes gouvernementales.
Guy Leclair déplore les coupes gouvernementales.

« Le mot “pacte” devrait signifier un consentement, qui n’existe visiblement pas dans cette manœuvre politique libérale. Tous les contribuables du Québec paieront pour les problèmes de Québec et de Montréal. Les citoyens sont perdants, les régions sont perdantes, et la plupart des municipalités le sont aussi. Le nouveau pacte fiscal ne comprend aucune mécanique ni aucun engagement à ne pas augmenter les taxes. On y annonce même, dans l’article 3.3, de nouveaux moyens de taxation pour les municipalités », a déclaré Guy Leclair.

Le député rappelle que plusieurs mairesses et maires de grandes et de petites villes dénoncent la signature du pacte.

« Le ministre des Affaires municipales, essentiellement, a échangé une facture de 300 millions contre le projet de loi 3. La politique du gouvernement libéral, c’est la division : les régions les unes contre les autres, et les maires les uns contre les autres. La solution libérale, c’est la centralisation des pouvoirs à Québec et la sous-traitance des hausses de taxes aux municipalités, donc aux contribuables des régions », a conclu Guy Leclair.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *