Onde de choc à Très-Saint-Redempteur

Jean Lalonde, qui occupait également le poste de préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, a été battu à Très-Saint-Rédempteur. Photothèque

Même si certaines municipalités de Soulanges avaient déjà complété leur conseil municipal comme Sainte-Justine de Newton et Pointe-Fortune avant l’élection du 5 novembre, dans plusieurs autres, des postes étaient en jeu.

C’est notamment le cas de Très-Saint-Rédempteur où l’on a assisté à un changement de garde au nouveau de la mairie, à tout le moins. En effet, Julie Lemieux a été élue en récoltant 48, 06 % du vote. Elle a obtenu 235 votes, soit 122 de plus que le maire sortant Jean Lalonde qui sollicitait un 5e mandat. Louis Blais, l’autre candidate a eu droit à 141 votes soit une proportion de 28, 83 % obtenant, elle aussi, plus de votes que Jean Lalonde qui en a eu 113.

À noter que c’est la première que Jean Lalonde devait aller en campagne électorale puisqu’il avait toujours été élu sans opposition jusqu’à présent.

Steven Strong-Gallant a remporté la victoire dans le siège 1, battant Paul Cozens, le conseiller sortant, Isabelle Paré a vaincu Gérard Beauclair au siège 2, Réjean Sauvé au eu le meilleur sur Aline Vézaine au siège 3 et Willy Mouzon a vaincu le conseiller sortant Mario Cardinal dans le 6.

Aline Nault au siège 4 et Alexandre Zalac au siège 5, avaient été élus sans opposition. Le taux de participation a été le plus important de la MRC soit 67, 5 %.

L’équipe François Pleau rafle tout à Sainte-Marthe

À Sainte-Marthe, François Pleau, qui occupait auparavant un poste de conseiller, tentait sa chance comme maire cette fois avec une équipe, et il a battu son adversaire Myriam Chagal par 197 voix soit 366 (68, 41 %) contre 169 (31, 59 %). Au siège 1, Jacqueline Lavergne, de l’équipe François Pleau a battu Sébastien Legros, Carl Dupras (équipe François Pleau) a eu le dessus sur Caroline Thivierge au siège 4, Gilbert Séguin (équipe François Pleau) a remporté la victoire au siège 5 en battant Marie Céline Campbell-Cossette et Jinny Brunelle, qui s’est rangée auprès de François Pleau, a obtenu plus de votes que son adversaire Natalie Théorêt.  Carl Verreault, de l’équipe François Pleau avait été élu sans opposition au siège de même que Claude Gravel dans le 2.  Le taux de participation a été de 61, 1 % à Sainte-Marthe.

Saint-Clet

Le maire Daniel Beaupré ayant déjà été élu sans opposition, de même que Denis Lefebvre (siège 1), Jacques Besner (siège 2), Marie-Andrée Clermont (siège 3), Jacques Pilon (siège 4), et Josée Farand (siège 6), il ne restait à déterminer un gagnant au siège 5. C’est finalement Mylène Labre qui a eu le meilleur sur Bart Sellitto et représentera ce secteur.

Rivière-Beaudette

Il ne restait à décider du sort d’un seul siège à Rivière-Beaudette, tous les autres, y compris le maire Patrick Bousez avaient été élus par acclamation. Ainsi, c’est Réjean Fournier qui a remporté la lutte à deux qui l’opposait à Patrick Authier en allant chercher 56, 56 % des suffrages.

Saint-Polycarpe

Plusieurs sièges étaient en jeu à Saint-Polycarpe. D’abord au siège 1, François Lalonde a été choisi par les électeurs de ce secteur pour les représenter puisqu’il a eu le meilleur sur Élodie Séguin-Pineault, Pascal Pilon a battu Jean Desrochers dans le 2, François Perreault a remporté la victoire sur Guylaine Myre, la conseillère sortante dans le 4. Pierre Régimbald (3), Normand Vincent (5) et Roger Bourbonnais (6) avaient été élus sans opposition comme le maire Jean-Yves Poirier d’ailleurs.

Saint-Télesphore

À Saint-Télesphore, le seul poste en jeu était celui de la mairie. Yvon Bériault a été réélu comme maire. Il a battu Martin Grenier par 105 votes (53, 79 %) soit 213 contre 108 (27, 27 %). Luc Boivin a pris le troisième rang avec 75 votes (18, 94 %). Tous les autres candidats, déjà membres du conseil municipal, ont été élus par acclamation. Le taux de participation a été élevé puisque 66, 2 % ont voté à Saint-Télesphore.

« Je suis soulagé et heureux. Dans une course à trois, on ne sait jamais de quel côté le vent va souffler. Je suis également heureux du taux de participation, a commenté Yvon Bériault.  J’ai misé sur la continuité et la proximité avec les citoyens, ce qu’ils apprécient d’ailleurs. Je me fais toujours un devoir d’être à l’écoute des besoins des citoyens et d’être disponible », explique Yvon Bériault.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *