Maxime Bernier : Un entreprenariat fort pour un pays fort

Le ministre et député Maxime Bernier a exposé sa vision pour le développement économique du Canada.
Le ministre et député Maxime Bernier a exposé sa vision pour le développement économique du Canada.

CCIVS – Le ministre fédéral aux Petites entreprises et au tourisme Maxime Bernier était de passage au Château Vaudreuil pour parler d’entreprenariat. Il était l’invité de la Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges (CCIVS).

Le député de Beauce est convaincu que ce ne sont pas les politiciens qui créent de l’emploi et la richesse, mais bien les entrepreneurs. À cet effet, il travaille, avec son gouvernement, à la diminution des taxes et des impôts pour les entreprises. « Lorsque l’on diminue les impôts aux entreprises, on laisse plus d’argent dans les poches des entrepreneurs et des consommateurs. On encourage ainsi la consommation, donc l’économie », résume Maxime Bernier.

Ainsi, le Plan d’action économique du Canada, rappelle le ministre, prévoit une baisse du taux d’imposition pour les petites entreprises pour se fixer 9 % d’ici quatre ans. « Notre volonté dans tout ça, souligne-t-il, est de diminuer le fardeau fiscal de tous les Canadiens. Nos mesures laissent en moyenne 2000 $ de plus dans les poches d’une famille. »

Force locale

Selon Maxime Bernier, le Québec, comme la région de Vaudreuil-Soulanges fait très bien en matière d’entreprenariat lorsque comparé avec le reste du Canada. « L’entreprenariat ici existe et il est fort. Je crois que c’est dans nos gènes et il doit être motivé. Les entrepreneurs sont des gens qui prennent des risques pour offrir un service en mettant leur talent aux profits de leurs concitoyens. On doit les appuyer puisqu’ils sont créateurs de richesse et d’emploi », a expliqué le Beauceron en entrevue avec VIVA média.

19 octobre 2015

Pour la première fois dans l’histoire du Canada, les élections générales seront tenues à une date fixe : le 19 octobre 2015. Maxime Bernier est prêt : « Le choix pour les Québécois est clair : un parti qui travail pour la stabilité financière et le développement économique ou deux autres partis. Les finances canadiennes sont en bon état, ce n’est pas le temps de mettre au pouvoir l’un de deux partis qui veut soit créer un déficit ou augmenter les taxes et les impôts. »

Il soutient que le Parti conservateur est non seulement garant de stabilité financière, mais aussi d’une paix constitutionnel alors que le Parti libéral du Canada et le Nouveau Parti démocratique veulent s’immiscer dans des champs de compétences provinciales.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *