Matins chaotiques à L’Île-Perrot

Josée Séguin souligne qu’il s’agit de travaux majeurs et que ces derniers ont été prévus en cinq phases afin de minimiser l’impact sur la circulation.
Josée Séguin souligne qu’il s’agit de travaux majeurs et que ces derniers ont été prévus en cinq phases afin de minimiser l’impact sur la circulation.

Circulation – Le ministère du Transport du Québec (MTQ) mettait en opération lundi des feux de circulation à l’intersection de l’autoroute 20 et le Grand Boulevard à L’Île-Perrot. Des automobilistes ont dû patienter deux heures avant de pouvoir quitter l’île.

Le MTQ a amorcé les travaux majeurs de réfection du pont Proulx qui fait la liaison entre l’île Perrot et le pont Galipeault. Ces derniers sont prévus en cinq phases au cours de la prochaine année avec une pause hivernale. Pour assurer un climat sécuritaire à ses employés, le MTQ a aménagé deux voies rétrécies sur l’autoroute 20 et des feux de circulation ont été installés à la sortie du Grand Boulevard.

Combinés au retour au travail mardi dernier et à des défauts de synchronisation des feux de circulation temporaires, ces facteurs ont causé des embouteillages colossaux aux heures de pointe matinales. Les responsables municipaux ont été la cible de l’ire des citoyens.

« Nous avons reçu une volée de bois vert mardi et mercredi, commente André Morin, directeur général à la Ville de L’Île-Perrot, mais ce n’est pas notre projet. C’est celui du MTQ. Nous n’avons pas vraiment eu notre mot à dire. »

Le haut fonctionnaire comprend la frustration des automobilistes. « L’autoroute 20 est la seule voie pour sortir de l’île Perrot. Nous n’avons pas d’alternative. Ça s’ajoute aux problèmes de synchronisation des feux de circulation mis en opération par le MTQ », commente-t-il.

Les embouteillages ont aussi causé des maux de tête pour les automobilistes de Notre-Dame-de-L’Île-Perrot qui quittent habituellement l’île Perrot par le boulevard Don Quichotte et le Grand Boulevard. La mairesse de l’endroit, Danie Deschênes, n’a pas caché ses sentiments à l’égard des travaux du MTQ dans un message destiné à ses concitoyens.

« Je suis hors de moi. Nous avons récemment été informés des travaux à être effectués à l’entrée du pont de l’île Perrot. Nous avons questionné : le feu de circulation, le mauvais synchronisme avec le retour au travail, et les travaux au même moment que sur le pont de L’Île-aux-Tourtes. À ces questions, des réponses logiques, à être testées… Cher MTQ vous avez échoué au test », a écrit l’élue perrotdamoise.

Apaisement

Rapidement, différents intervenants ont cherché des solutions pour apaiser les problèmes de circulation. Ainsi, dès mercredi, la Sûreté du Québec était sur place afin de tenter de désengorger les artères et fournir un accès plus fluide à l’autoroute. Le sergent Bruno Beaulieu conseille d’ailleurs aux gens de Pincourt et de Vaudreuil-Dorion de privilégier l’autoroute 40 dans la mesure du possible.

Selon Josée Séguin, conseillère aux communications de la direction de la Montérégie-Ouest du MTQ, son ministère a aussi apporté des ajustements pour faciliter le trajet des automobilistes. « Nous comprenons que la situation est difficile. Nous avons appliqué de nouveaux marquages et nous avons modifié la signalisation. Nous recommandons aux conducteurs d’établir deux rangées de voitures avant d’arriver aux feux; ça permet plus de fluidité », explique la fonctionnaire. Elle signale, de plus, que le MTQ a installé une caméra mobile afin d’assurer un monitorage précis de la circulation.

Comité

Différents intervenants (élus municipaux, représentants du MTQ et des forces policières) se rencontreront mardi prochain. Ces derniers discuteront des problèmes de circulation, des autres problématiques ainsi que de solutions à apporter rapidement. Les villes touchées entendent faire connaître leur mécontentement à leurs vis-à-vis.

« Les travaux pourraient durer seulement trois mois, mais l’autoroute devrait être fermée complètement pour ce faire. Je ne crois pas que les automobilistes l’accepteraient », un travailleur rencontré sur place.

Rappelons que le trottoir et la piste cyclable qui font la liaison entre Sainte-Anne-de-Bellevue et l’île Perrot ne sont pas accessibles.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Informez-vous
PUBLICITÉ