Mars 2016 : Tendances du marché immobilier résidentiel

Le secteur de Vaudreuil-Soulanges se démarque pour un deuxième mois consécutif, avec une augmentation des ventes considérable.

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) publiait récemment les statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers.

Ainsi, 4 725 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de mars 2016, ce qui représente une hausse de 6 % par rapport à mars 2015 et une 13e augmentation mensuelle consécutive.

Variation des ventes par secteurs

  • Chacun des cinq grands secteurs de la métropole a affiché une hausse des ventes résidentielles en mars 2016.
  • Pour un deuxième mois consécutif, le secteur de Vaudreuil-Soulanges occupe le haut du pavé, avec une augmentation de 23 % des ventes par rapport à mars 2015.
  • L’île de Montréal et la Rive-Nord ont toutes les deux enregistré des hausses d’activité de 6 %, tandis que des augmentations plus modestes ont été observées sur la Rive-Sud (+3 %) et à Laval (+2 %).

Statistiques par catégories de propriétés 

  • Tout comme en février, ce sont les ventes de plex qui ont enregistré la plus forte croissance en mars dans l’ensemble de la RMR montréalaise, avec un bond de 23 %.
  • Les ventes de copropriétés ont aussi connu une solide progression de 10 %.
  • L’unifamiliale, après plusieurs mois de fortes croissances, a affiché une hausse des ventes de 2 % en mars.

Au chapitre des prix

  • Le prix médian des unifamiliales s’est élevé à 287 000 $ en mars dans l’ensemble de la RMR montréalaise, soit une progression de 1 % relativement au même mois en 2015.
  • Le plex a pour sa part enregistré une poussée de 5 % de son prix médian qui a atteint 467 500 $.
  • Le portrait est différent du côté de la copropriété, dont le prix médian (231 600 $) a fléchi de 1 % en mars. Il s’agit dans ce cas-ci d’une deuxième baisse mensuelle consécutive.

Nombre de propriétés à vendre

Pour un sixième mois consécutif, le nombre de propriétés à vendre sur le système Centris® des courtiers immobiliers a reculé, avec 7 % moins d’inscriptions en vigueur qu’en mars 2015.

« Après que la tendance à la hausse des inscriptions en vigueur se soit inversée l’automne dernier, ce sont maintenant les délais de vente qui semblent en voie de diminuer », souligne Daniel Dagenais, président du conseil d’administration de la CIGM. En effet, le délai de vente moyen (99 jours), toutes catégories de propriétés confondues, vient d’enregistrer une troisième diminution au cours des quatre derniers mois, pour retomber tout juste sous la barre des 100 jours dans la région montréalaise.

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *