Marché immobilier : un mois de mars plus actif

Après avoir connu un repli de 24 % des ventes en février par rapport à l’an dernier, le secteur de Vaudreuil-Soulanges améliore sa situation en mars.

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) publiait cette semaine les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 4 495 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du mois de mars 2015, ce qui représente une hausse de 6 % par rapport à mars 2014 et en fait le mois le plus actif depuis deux ans.

Contexte favorable

« Les baisses récentes des taux hypothécaires consentis par les prêteurs ont finalement fait sentir leurs effets sur le marché, plusieurs consommateurs étant convaincus qu’il s’agit d’un moment opportun pour acheter une propriété », affirme Patrick Juanéda, président du conseil d’administration de la CIGM.

Secteurs géographiques

Sur le plan géographique, les principaux secteurs ont tous enregistré une augmentation des ventes en mars 2015, à l’exception de la Rive-Nord. La Rive-Sud s’est nettement démarquée avec une croissance du nombre de transactions de 17 % par rapport à mars 2014. L’île de Montréal a aussi connu un bon mois de mars 2015 avec une hausse d’activité de 7 %, tandis que les secteurs de Laval et de Vaudreuil Soulanges ont enregistré des augmentations de l’ordre de 2 %. Dans le cas de la Rive-Nord, le recul a été de 5 %.

Segments de marché

Par catégorie de propriétés, dans l’ensemble de la RMR, la copropriété et l’unifamiliale ont vu leurs ventes augmenter de 7 % chacune en mars. Les ventes de plex ont évolué de manière contraire, avec 7 % moins de transactions conclues qu’en mars l’année dernière.

Au chapitre des prix, à l’échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales a atteint 285 000 $, soit 2 % de plus qu’en mars 2014. La copropriété (235 000 $) et le plex (445 000 $) ont quant à eux enregistré des hausses de prix identiques de 4 %.

Finalement, le nombre d’inscriptions en vigueur sur le système Centris® des courtiers immobiliers a poursuivi sa tendance à la hausse, alors qu’on dénombrait, en mars 2015, à l’échelle de la région métropolitaine, 5 % plus de propriétés à vendre qu’un an plus tôt. (CIGM)

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
FAITES-VITE
PUBLICITÉ