Marché immobilier résidentiel : la relance se confirme

Le secteur de Vaudreuil-Soulanges a connu une croissance de 8 % en mai, par rapport au même mois, l’an dernier.

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) publiait récemment les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers.

Ainsi, 4 332 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du mois de mai 2015, ce qui représente une hausse de 9 % par rapport à mai 2014. Il s’agit d’une troisième hausse consécutive des ventes et du mois de mai le plus actif en trois ans.

« Depuis trois mois, on observe une nette relance du marché immobilier résidentiel qui se manifeste à la fois par une hausse soutenue des ventes et par un raffermissement de la croissance des prix », affirme François Bissonnette, président du conseil d’administration de la CIGM.

Variation par secteur

L’île de Montréal s’est démarquée pour un deuxième mois de suite avec une croissance des ventes résidentielles de 19 %. « Les maisons unifamiliales sont particulièrement en demande actuellement sur l’île de Montréal, comme en témoignent les augmentations de ventes dans ce segment du marché de 32 % en avril et de 26 % en mai », de mentionner François Bissonnette.

Les secteurs de Vaudreuil-Soulanges, de la Rive-Nord et de la Rive-Sud ont connu des croissances d’activité de 8 %, de 5 % et de 2 %, respectivement. Seul le secteur de Laval a enregistré un repli du nombre de ventes (-3 %).

Statistiques par catégories de propriétés

Pour un deuxième mois consécutif, ce sont les ventes de plex de 2 à 5 logements qui ont le plus fortement augmenté (+36 %). Les ventes de maisons unifamiliales ont progressé de 10 %.

Les ventes de copropriétés se sont légèrement repliées (-1 %), une première baisse en quatre mois.

Au chapitre des prix

La copropriété (239 000 $) a enregistré sa plus forte augmentation du prix médian (+6 %) au cours des sept derniers mois.

Pour l’unifamiliale, le prix médian de 292 000 $ était en hausse de 2 %.

Le prix des plex a grimpé de 3 % pour s’établir à 455 000 $. (CIGM)

 

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *