Les sentiers du mont Rigaud nettoyés

 © Daniel Cuillerier Une vingtaine de personnes ont participé à la restauration du mont Rigaud.
© Daniel Cuillerier
Une vingtaine de personnes ont participé à la restauration du mont Rigaud.

Activité de restauration du milieu à Sainte-Marthe

Une vingtaine de personnes ont pris part à l’activité de restauration du mont Rigaud qui se tenait vendredi et samedi derniers à Sainte-Marthe.

Les bénévoles ont entre autres planté des arbres et des arbustes afin de fermer certains sentiers qui ne devraient pas exister, puis les ont nettoyés. Ils ont aussi aménagé un abri faunique dans la montagne.

Il s’agit de la première intervention du genre organisé au mont Rigaud par l’organisme sans but lucratif, Nature-Action Québec qui œuvre à la protection de l’environnement de diverses manières. La mission de l’organisme est d’ailleurs de guider les personnes et les organisations dans l’application de meilleures pratiques environnementales.

Un endroit unique au Québec

« Le statut du mont Rigaud est particulier, explique l’organisatrice de l’évènement, Véronique Benoît. Il s’agit de l’unique montagne du Québec qui est à la fois protégée par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et qui est encore exploitée par un acériculteur. »

Dans les faits, L’Érablière Saint-Henri, située dans la montagne, a encore le droit d’exploiter les érables du mont pour deux autres générations. Ensuite, elle devra déplacer ou cesser ses activités.

D’autres interventions de l’organisme sont à prévoir cet automne. Nature-Action Québec reviendra au mont Rigaud pour y installer des nichoirs à chauve-souris, à écureuils et à oiseaux.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *