Les portes grandes ouvertes pour Robert Sauvé

Robert Sauvé a, semble-t-il, reçu une offre du PLC.  © Photothèque
Robert Sauvé a, semble-t-il, reçu une offre du PLC.
© Photothèque

Politique

Battu à la mairie de Coteau-du-Lac par Guy Jasmin le 3 novembre, l’ancien préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, Robert Sauvé, étudie ses options en politique.

Selon des rumeurs, l’ex-maire de Coteau-du-Lac serait pressenti comme candidat du Parti libéral du Canada (PLC) dans la nouvelle circonscription de Salaberry-Suroît, qui comprend, entre autres, les municipalités soulangeoises de Coteau-du-Lac, Les Coteaux, Rivière-Beaudette, Saint-Clet, Sainte-Justine-de-Newton, Sainte-Marthe, Saint-Polycarpe, Saint-Télesphore, Saint-Zotique et Très-Saint-Rédempteur.

Le principal intéressé ne nie pas avoir été sondé, mais ne confirme ni infirme son désir d’accepter cette proposition.

Par ailleurs, Robert Sauvé a assisté à une conférence donnée par le ministre Bernard Drainville à Saint-Zotique dimanche. Certaines personnes le voient comme candidat du Parti québécois (PQ) lors d’une future élection provinciale. Il ferait ainsi face à Lucie Charlebois, députée depuis 2003.

« J’aime me tenir au courant de l’actualité et de ce qui se passe dans la région. Ma présence dimanche s’inscrivait dans cette volonté », explique celui qui avait appuyé la campagne de Gaëtane Legault en 2003 pour le PQ.

« Je ne tiens pas à un parti en particulier. Je suis un homme de terrain. J’ai donné mon appui à Michael Fortier pour les conservateurs en 2006, et au PQ en 2003, souligne-t-il. Je regarde ce que les candidats et les partis offrent à la région, pour me donner une idée sur mon vote ou mon appui. »

Robert Sauvé devra décider rapidement s’il se porte candidat pour un parti ou un autre. Un scénario d’élection provinciale d’ici le printemps devient en effet de plus en plus possible.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *