Les pompiers de Saint-Lazare ajoutent une corde à leur arc

Patrick Lefebvre, chef de division premiers répondants du service de la sécurité incendie et de la sécurité publique de Saint-Lazare, Jean-Marc Breton (CISSS), le maire de Saint-Lazare Robert Grimaudo et Daniel Boyer, directeur du service à Saint-Lazare, étaient fiers d’annoncer un nouveau service. Photo Stéphane Fortier

Le Service de la sécurité publique et de la sécurité incendie de Saint-Lazare a annoncé, le 18 mai dernier, que dorénavant, son équipe pouvait procéder à des évacuations médicales bariatriques des patients.

C’est suite à la signature d’un protocole d’entente pour la création d’une unité de soutien technique entre Saint-Lazare et le secteur des Services préhospitaliers d’urgence du CISSS de la Montérégie-Centre que les techniciens ambulanciers paramédics pourront avoir recours à l’équipe lazaroise pour le déplacement des usagers soufrant de cette pathologie.

Saint-Lazare est un choix naturel pour ce projet régional et suprarégional étant donné l’expérience de ses premiers répondants, la structure de garde interne et externe et le positionnement stratégique près de l’autoroute 30. Le territoire de la Montérégie Centre est présentement desservi par la Ville de Sainte-Julie, la Montérégie Est par la Ville de Cowansville et pour la Montérégie Ouest par Saint-Lazare.

La Ville de Saint-Lazare couvrira donc toute la Montérégie Ouest autrement dit quatre MRC soit Roussillon, Jardins de Napierville, Haut Saint-Laurent et Beauharnois-Salaberry et bien sûr, Vaudreuil-Soulanges. « Au total, cela représente 54 municipalités et plus de 260 000 résidents, mentionne Daniel Boyer, directeur de la sécurité publique et de la sécurité incendie de Saint-Lazare.  « Nous avons vraiment eu le sentiment de travailler ensemble avec nos partenaires, les gens de Saint-Julie qui nous ont aidés, les paramédics aussi. On voit que, de plus en plus, les spécialités deviennent pointues », ajoute Daniel Boyer.

Le maire de Saint-Lazare, Robert Grimaudo,  était très fier de voir le service lazarois ajouter une nouvelle corde à son arc. « Je tiens à préciser que le secteur des Services préhospitaliers d’urgence du CISSS assumera les frais relatifs à l’intervention de l’unité lorsque les services sont requis.

De son côté, Jean-Marc Breton, du CISSS, croit que cette initiative répond à un besoin certain. « Nous souhaitions que ce service soit offert dans l’ouest de la région », fait-il savoir tout en ajoutant que modèle saura inspirer ceux qui voudront l’implanter ailleurs au Québec. Jean-Marc Breton croit qu’il pourrait y avoir entre 30 et 40 interventions au cours de la prochaine année.

Le chef de division des premiers répondants, Patrick Lefebvre, croit qu’effectuer ce genre de transport dans des situations délicates et urgentes, représente tout un défi. « Et avec tout l’équipement dont nous disposons, nous diminuons les risques de blessures », fait-il remarquer.

Afin que Saint-Lazare puisse être admissible à assurer ce service, il a fallu un investissement de 20 000 $ et une formation adéquate.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *