Les pluies de vendredi attendues avec appréhensions

Le restaurant à proximité du quai du traversier à Pointe-Fortune, porte malheureusement trop bien son nom.

De nombreuses municipalités de la région, dont Saint-Zotique, Les Cèdres, Pincourt, Terrasse-Vaudreuil, Vaudreuil-sur-le-Lac, Hudson et Sainte-Anne-de-Bellevue, sont en mode veille dans certains cas et alerte ailleurs, alors que le niveau de l’eau continue à croître sur de nombreux points d’eau.

Des cas plus pressants sont enregistrés à Pointe-Fortune, Vaudreuil-Dorion et surtout à Rigaud, alors que dans de nombreux cas, des domiciles ont dû être évacués et que les crues se poursuivent. L’état de veille se poursuit alors que l’on annonce d’importantes pluies dès vendredi.

« C’est certain que nous avons certaines craintes en vue des averses prévues vendredi. Mais, heureusement, nous avons un protocole en place et nous sommes organisés pour faire face à la musique. Et miraculeusement, aujourd’hui, il ne pleut pas, ça nous aide un peu », explique le maire de Rigaud, Hans Gruenwald, préoccupé par les plus hauts niveaux jamais enregistrés. « À 6 h 40 mercredi matin, nous avions 8 centimètres plus hauts que le 20 avril, et on prévoit 5 centimètres de plus aujourd’hui », lance le premier citoyen.

Déjà 400 maisons sont touchées à Rigaud et 31 d’entre elles ont été prises en charge par la Croix-Rouge, pour un total de 48 citoyens. « Il y en a plusieurs qui refusent toujours de sortir. Nous ne pouvons les obliger, mais nous déployons beaucoup d’efforts pour raisonner ces gens. Ils doivent être conscients qu’en cas d’urgence, il sera difficile d’aller les aider. De jour c’est pratiquement impossible. De nuit, ça ne se peut juste pas. À certains endroits, il y a plus de 60 à 90 centimètres d’eau dans les rues », dit-il.

Pas de blâme sur le barrage

Le maire de Rigaud, Hans Gruenwald, bien préparé et sur un pied, a livré une conférence de presse comme il le fait maintenant quotidiennement depuis quelques jours.

Et le maire de Rigaud ne blâme aucunement Hydro-Québec pour la gestion du barrage Carillon. « C’est un barrage pour fabriquer de l’électricité. Il n’est pas conçu pour être un barrage servant à gérer le niveau de l’eau. Ils doivent évacuer l’eau quand elle atteint un niveau critique », explique Hans Gruenwald.

Effectivement du côté de Pointe-Fortune, le barrage ouvre les vannes et l’eau coule comme les citoyens ne l’ont pas vu depuis des années. « Je suis originaire d’ici et je n’ai pas vu ça après les années 70 ou 80. On voyait de l’eau sur le chemin. Des blocs de glace même. Depuis cette époque, on réussissait à contenir le débit au printemps, mais cette année, c’est exceptionnel », explique un Pointe-Fortunais rencontré à proximité du barrage.

Le barrage Carillon à Pointe-Fortune déverse de l’eau comme il ne l’a pas fait souvent au cours des dernières décennies.

Le directeur général de la municipalité, Jean-Charles Fillion parle d’une légère accalmie qu’il espère plus longue que prévue. « Nous avons une résidence évacuée et entre 10 et 15 qui sont à la limite. Nous n’avons pas de pluie prévue d’ici à vendredi, mais nous attendons de grosses précipitations à ce moment. Jumelé à la fonte des neiges qui nous arrive du Nord, ça n’aide pas », dit celui qui met à la disposition de ses citoyens, des sacs de sable pour tenter de bloquer l’eau.

Plus loin dans Vaudreuil

Le Parc Valois est sous l’eau dans une grande partie alors que l’on assiste à des crues historiques.

L’eau qui provient du barrage cause des problèmes jusqu’à Vaudreuil-sur-le-Lac alors que là aussi des résidences pourraient être évacuées advenant la montée des eaux du Lac des Deux-Montagnes et provenance de la Rivière des Outaouais. « Le débit va augmenter dans les 4 à 5 jours. Nous le niveau au pont de l’Île-Cadieux est à 24,20 et l’on prévoit qu’il sera à 24,25 ou 24,30 d’ici demain. La cote critique est 24,20 donc on l’a atteint. On a deux chalets d’inondés et quatre maisons menacées. Maintenant, ça va dépendre de ce qui arrive au barrage de Carillon avec le débit. »

À Vaudreuil-Dorion, le niveau dans le parc Valois, mais aussi sur le terrain du Château Vaudreuil, inquiète. L’accès au Pavillon-sur-le-Lac est difficile et les organisateurs du Gala 2017 de la Chambre de commerce sont, comme bien d’autres citoyens, obligés de revoir les plans. Des navettes dans le stationnement seront organisées pour permettre aux convives d’assister à la soirée de jeudi soir.

L’eau a envahi le chemin menant au Pavillon-sur-le-Lac du Château Vaudreuil.

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *