Les navettes renaîtront aux Cèdres et NDIP

: La navette touristique aux Cèdres a connu un beau succès l’été dernier au point où le projet sera reconduit pour une deuxième année comme la navette de NDIP qui fait la traversée vers Beauharnois, d’ailleurs. Photothèque

Parce que le projet de navette fluviale touristique aux Cèdres a connu un succès retentissant au cours de la dernière saison estivale, elle revient cette année avec un horaire et des infrastructures améliorées.
La navette fluviale en tant que telle, qui fait la traversée des Cèdres à l’île aux Vaches, est en fonction depuis 1999, mais l’été dernier, un projet de circuit touristique naviguant autour des îles a été mis à l’essai. « Nous avons été surpris que le projet remporte autant de succès avec plus de 300 visiteurs, lance le maire des Cèdres, Raymond Larouche d’entrée de jeu. Le projet est donc reconduit et nous sommes en train de monter le projet avec des heures mieux adaptées. On peut faire mieux et attirer encore plus de monde », enchaîne-t-il.

Ce dernier précise

cependant, que le ponton étant désuet, il devenait impératif de le changer. « Nous aurons désormais un ponton avec moteur électrique au coût de 70 000 $, une première, grâce notamment à une participation financière de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, de Beauharnois, la Ville de Valleyfield », révèle le maire Larouche qui tient à remercier Hydro-Québec d’avoir embarqué dans le projet.

Grâce à un nouveau programme d’aide du gouvernement, il sera également possible de réaménager et améliorer les infrastructures (panneaux d’information, piste cyclable, kiosque, paysagement).

La navette touristique, dont le tour prend environ 1 heure 30 minutes (la traversée à l’île aux Vaches comme telle ne dure que trois minutes) devrait se mettre en branle à la mi-juin.

Trois réalités différentes

Pour l’instant, chacune des municipalités riveraines comme Les Coteaux et Notre-Dame-de-l’Île-Perrot (NDIP) fonctionne de façon autonome, mais il est question de mettre ses ressources en commun, histoire, notamment de diminuer les coûts.  « En fait, ce que l’on mettrait en commun, c’est la promotion de nos services de navettes fluviales et,  avec la collaboration des MRC de Beauharnois-Salaberry et celle de Vaudreuil-Soulanges, cela nous rend éligibles à de l’aide financière », indique de son côté Danie Deschênes, mairesse de NDIP.

L’année dernière, cette municipalité avait également mis de l’avant un projet pilote de navette fluviale et, comme aux Cèdres, l’expérience avait été une réussite. « L’année dernière, une navette fluviale a été en opération pendant deux fins de semaine. Cette année, nous prévoyons six sorties et une croisière citoyenne dont les profits seront destinés au Fonds Jeunesse de NDIP, précise Danie Deschênes qui trouve très intéressant de permettre aux gens de découvrir à la fois les rives de NDIP et Beauharnois. « Nous voulons également élargir l’offre de services au sol », révèle également la mairesse qui parle notamment de prêt de vélos.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *