Les histoires dérapantes de Philippe Bouvier

Phillippe Bouvier, un Lazarois, en est à son premier ouvrage comme auteur. Photo Stéphane Fortier

Un Lazarois, Philippe Bouvier, vient tout juste de publier un recueil de nouvelles qui saura surprendre le lecteur à chaque fois que ce dernier en tournera la dernière page.

Dans cet ouvrage, intitulé « Dérapage », on retrouve neuf récits dont la chute est toujours inattendue. « Les conclusions sont déconcertantes, elles dérapent, ce qui explique le titre de mon recueil, mentionne l’auteur d’entrée de jeu.  Elles dérapent oui, mais sans jamais être décalées », s’empresse-t-il d’ajouter.

Renouer avec l’écriture

Ancien journaliste d’un hebdomadaire abitibien, attaché de presse devenu avocat et oeuvrant comme juge au tribunal administratif du travail, Philippe Bouvier a toujours aimé raconter des histoires.  « Quand j’étais journaliste, je racontais déjà des histoires. Ma carrière a toujours été axée sur l’écrit et la parole. Je voulais renouer avec l’écrit. Ce premier livre est un peu une carte de visite. Je voulais savoir d’abord si j’étais capable d’avoir assez de souffle pour écrire une nouvelle », explique celui qui croit que, bien sûr, le but d’écrire c’est ultimement d’être lu.

Pour ce faire, l’écrivain croit qu’il faut que les lecteurs doivent se reconnaître dans ce qu’ils lisent. « « Chaque lecteur va y découvrir une nouvelle où il va se reconnaître, mais il retrouvera également des sentiments et des émotions divers comme la surprise, parfois l’effroi et le sentimentalisme.  Je joue sur tous les sentiments afin que tout le monde y trouve son compte », affirme l’auteur.

Philippe Bouvier n’entend pas en rester là.  « J’ai bien d’autres idées pour un autre recueil de nouvelles et j’ai même un roman en préparation. Dans ce roman, j’ai déjà des personnages définis et j’ai déjà deux chapitres d’écrits », de révéler Philippe Bouvier qui ne voulait pas attendre la retraite pour commencer à écrire. « Et je le fais pour le plaisir », s’empresse d’ajouter l’écrivain en devenir.

Lancement

« Mon livre a été publié à compte d’auteur aux éditions Carte blanche. Cette maison d’édition transforme tes rêves en réalité », dit-il convaincu. On peut trouver le recueil de nouvelles de Philippe Bouvier dans toutes les librairies où on peut le commander en ligne aux éditions Carte blanche au prix de 20 $.

L’auteur lancera officiellement son livre le 21 novembre prochain au Centre communautaire de Saint-Lazare situé au 130, rue du Bois, et ce, sur le coup de 19 h. À cette occasion des extraits du recueil seront lus et l’auteur se prêtera par la suite à une séance de signature de l’ouvrage.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *